1. La rencontre....


    datte: 10/11/2017, Catégories: Anal, Partouze, Auteur: Analizer7070, Source: xHamster

    anal…. Ouh…. Mes coups de reins, doux et lents d’abord se sont fait plus profonds, plus amples, plus puissants… tes hanches répondaient par une poussée à chacun de mes coups de reins…. Tu t’es laissée aller à crier ... plus rien n’existait autour de nous à ce moment là…. Ni les lumières, ni les gens, ni rien…. Juste toi, moi, et notre amour plein de désirs…. Tu as jouis de ma queue dans ton titrou, ta main sur ton ‘titbouton…. Quand tu as jouis, les spasmes de ton p’tit cul serré autour de ma queue ont littéralement « aspiré » mon orgasme et mon sperme…. C’est ta jouissance qui a appelé la mienne…. Nous avons joui quasi en même temps…. Et mon cri ani-mâle, ce cri de cerf en rut, a résonné sur les façades des bâtiments voisins…. Les cris dans la chambre voisine avaient cessés…. Nous sommes allés nous coucher, vannés, mais heureux, notre imagination pleine de leurs cris d’amour…. Et des nôtres !! Le dimanche matin, nous sommes dans la salle des petits-déjeuners de l’Hôtel, avec d’autre couples… On se regarde en rigolant, et on les dévisage en se demandant lequel de ceux-ci pouvait bien être nos bruyants voisins…. On se fait des scénarios désopilants, parce qu’il y a beaucoup de couples assez âgés, ce jour-là !! On se marre comme des gosses en les imaginant…. Trop drôle !! … hihihihiiiii…. ;-) Un couple fini par attirer notre attention, deux tables plus loin : lui, la cinquantaine, la peau mate, les cheveux poivres et sel, les yeux noirs… un bel homme, plein de charme… Chemise ... blanche sur un jeans….. Elle, la jolie quarantaine, la peau pâle, le visage joliment couvert de taches de rousseur, de très longs cheveux blonds vénitiens, presque roux, très bouclés. Elle a les yeux clairs, verts probablement, et une bouche immense ceinturée par de larges lèvres très sensuelles… un sourire ravageur, éclatant…. Elle porte une très jolie robe d’été, assez courte, vert pâle. Le haut est très ajusté, cintré et froissé juste sous la poitrine que l’on devine petite sous le fin tissus recouvert d’un léger plumetis blanc. Le bas est tout flou, léger, ondulé… et laisse apparaître ses jolies cuisses, qu’elle croise et décroise nerveusement. Elle dégage une sorte de fièvre, de joie de vivre, d’énergie, d’appétits de vivre assez incroyable…. Ils ont l’air très heureux, très amoureux, très complices…. Ils parlent beaucoup, rient et s’amusent comme de vrais amants… Parfois, la femme place sa main entre ses cuisses sous la table et elle les serre nerveusement… Parfois nos regards à tous les quatre se croisent, furtivement…. Et de petits sourires en coin se dessinent sur nos lèvres… A un moment, je me lève de table pour aller nous resservir du café, et alors que je reviens vers toi, tu relèves ta jupe sous la table en écartant les jambes…. Le spectacle de ta jolie petite chatte exhibée discrètement sous la table me rend fou !!!! On éclate de rire, et je te dis « Attends ! Je vais aller rechercher du pain….recommence s’il te plaît, et je ferai une photo avec mon téléphone, ...
«1234...»