1. Flash à la piscine


    datte: 10/11/2017, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: Lolo-Bi, Source: Hds

    à me lier avec lui sans l'effaroucher, et la semaine suivante, je décide de me lancer dans une étape décisive : - Je ne veux pas te gêner, mais j'aimerais me savonner un peu mieux ce soir, je dois filer à un rendez-vous ciné avec une nana, et j'ai pas envie de puer le chlore. Ça ne t'ennuie pas trop que je tombe le maillot ? - Euh, non, tu peux y aller, j'ai fait du handball pendant toute mon adolescence et j'ai l'habitude des douches collectives des vestiaires. - Super, ça m'arrange. Je préfère te demander, je ne veux pas passer pour un exhibitionniste, voire te transformer en voyeur d'ailleurs Et je baisse mon slip de bain pour commencer à me savonner consciencieusement. On est face à face, et j'ai bien vu qu'il n'avait pas pu s'empêcher de mater ma bite, c'est donc un bon début. Je décide donc d'accélérer un peu le mouvement : - Ne te gêne pas pour moi non plus si tu veux faire pareil, moi aussi j'ai connu les vestiaires collectifs, je faisais du foot ! Et j'ajoute en rigolant : - En plus franchement, je trouve leurs règles pas du tout hygiéniques, la douche à poil devrait être obligatoire en entrée et en sortie de piscine, même s'il fallait pour ça monter des douches séparées pour préserver la pudeur des petites bites, je pourrais comprendre ! En me débrouillant pour sous-entendre que si on ne tombe pas le maillot, c'est parce qu'on a une petite bite, je l'oblige à réagir. Et ça ne loupe pas. En acquiesçant sur les règles d'hygiène et en rigolant à sont tour, il baisse ... son boxer, dévoilant ainsi l'objet de mes désirs. Je peux constater que comme moi, il est épilé et qu'il ne reste que des poils coupés très courts au niveau du pubis, juste au-dessus de son sexe. Je dois faire un effort de diversion énorme dans ma tête pour retenir une érection ! Et on peut continuer à se laver tout en discutant comme si de rien n'était... Je peux admirer sans me cacher sa belle musculature et ses fesse rebondies quand il est de dos. Et je mate discrètement sa belle bite quand il est de face. Je suis certain qu'il fait pareil de son côté, et d'ailleurs, je suis aux anges quand je peux remarquer que son bel engin n'est plus tout aussi au repos qu'il l'était quand on a commencé. Je fais bien attention à ne pas faire remarquer quoi que ce soit, mais je prends mon temps pour me sécher dans l'espace des douches plutôt que d'aller dans une cabine, et du coup, Emmanuel fait de même. Il engage la conversation sur mon absence de marque de bronzage : - Je mate pas plus que quelqu'un d'autre, mais j'ai quand même remarqué que tu n'as pas de marque de maillot, tu bronzes tout nu tout le temps ? - T'inquiète, moi aussi je mate un peu, comme tous les mecs. On aime bien se mesurer, c'est naturel. Et pour ce qui est de mon bronzage, oui, je ne fréquente que des plages naturistes, depuis mes 19 ans. J'ai commencé avec une bande de potes, garçons et filles je précise, à la fac de Bordeaux. Une fois qu'on a commencé, c'est difficile de revenir au textile. Toi tu gardes ton boxer ...
«1234...»