1. Femme BCBG, escorte, non, pute (122)


    datte: 10/11/2017, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    pour retirer la capote. Il vient jusqu’à moi et je sens le poids de son corps et surtout ses fesses qui s’asseyent sur mes seins. Il me suffit de redresser la tête et il me donne sa bite à sucer, je l’attrape avec mes deux mains et je le pompe comme une folle, une nouvelle fois je suis en eau mais qu’importe car je sens le bâton que je tiens en bouche en même temps que lui aussi hurle son plaisir se déverser en de longs jets dans ma bouche et rejoindre mon estomac. Dommage la source finie par se tarir alors je le nettoie consciencieusement avant qu’il se laisse aller sur le côté. Je reprends conscience alors que le jour entre par la fenêtre. • Allo la réception deux petits déjeuners complets au 229, merci. Une soubrette apporte un plateau avec tout ce qu’il faut pour que mon étalon reprenne des forces bien qu’il soit hors de question de recommencer à baiser car à 9 heures je dois rejoindre l’institut. Je suis enchantée de ma nuit qui valais bien les 500 € que j’ai investis dans la bite de ce garçon qui lui aussi ouvre un œil quand la soubrette après avoir frappé passe son badge pour pouvoir rentrer. Je vois très nettement son regard venir se poser sur nos nudités et il m’est impossible de savoir si c’est lui ou moi qui dois la faire mouiller. Je suis tentée de la faire venir au milieu de nous mais il serait irraisonnable de faire entrer dans l’association une nouvelle fille, car quand je regarde avec Valérie son site, le nombre de filles et voir quelques mecs qui sont nos ... escortes est assez nombreux. • Allez, viens déjeuner tu l’as bien mérité, tu es un bon coup. Comment te prénommes-tu ? • Aliou et j’ai 22 ans. • Es-tu Français ? • Non, je suis de Dakar au Sénégal. • Es-tu immigrée ? • Oui mais j’ai un permis de séjour, j’en ai demandé un permanent mais sans travail et sans logement c’est impossible à obtenir. • Que sais-tu faire ? • Tous et rien à la fois, j’accepterais toute proposition. • Entretenir des maisons cela te dit. • Oui, mais qui peut avoir besoin de moi. • Moi, je viens d’acheter une maison à Chennevières et j’aurais des rénovations et de l’entretien à faire, tu auras une chambre pour toi. • Tu es ma sauveuse, mais comment se fait-il que tu attendais un train hier au soir, tu m’as dit l’avoir loupé. • Mystère, mais tu dois savoir que si tu te prostitues, d’autres le fond aussi. • Tu es une pute. • Disons une escorte girl, hier je sortais de cette chambre louée par un client qui m’a prise pour un vulgaire morceau de barbaque, j’aime l’atmosphère des gares alors pour me détendre j’y ai fait un tour avant de rentrer et tu es venue me proposer tes services. • Je vais te rendre tes 500 € ! • Non garde-les, regarde, il me reste 1 500 des 2 000 € que mon client m’a donnée pour me baiser. • Tu t’es fait 2 000 € pour une soirée, moi cela fait 15 jours que je vis avec les 400 que j’ai touchés d’une vieille que j’ai baisée dans sa voiture, elle avait accompagné une amie au train et sa voiture était au parking souterrain. Sans ton argent ...