1. Jeux de couple (1)


    datte: 10/11/2017, Catégories: Erotique, Auteur: Le Matou libertin, Source: Xstory

    Lorsque j’ai terminé de l’ôter, nous étions tous les deux bien excités. Karima avait les tétons sortis comme je ne les avais jamais vus Et moi, j’avais la bite si bien dressée que, dès que nous avons débarrassé le lit du plateau, j’ai embroché la chatte de Karima. Il ne nous a pas fallu longtemps pour arriver à une belle jouissance au cours de laquelle j’ai déchargé une importante quantité de sperme. Dès que ma belle a été libérée, elle s’est levée et elle est allée dans la cuisine. Je l’ai vue revenir avec une bombe de crème Chantilly et dire en riant : - Mets-toi sur le dos, nous allons nous amuser ! Sitôt dit, sitôt fait. Elle a secoué la bombe et elle a enduit ma bite et mon pubis (rasé) de crème. C’était froid mais agréable. Se penchant vers mon sexe, elle a d’abord léché la crème le long de la hampe puis elle a avalé mon gland pour le débarrasser également de la crème. J’avais chaud désormais. En même temps Karima avait nettoyé ma queue des sécrétions de la baise précédente : - Humm, la crème mélangée au foutre c’est bon ! - Je vais y goûter aussi. J’ai déversé une copieuse couche de crème sur son pubis et dans l’entrée de sa vulve avant d’aller à mon tour la lécher. J’ai commencé par le pubis glabre de ma copine. Je suis ensuite descendu un peu plus bas, j’ai aspiré son clitoris sorti du capuchon et ensuite j’ai lapé comme un chat ... l’entrée de sa vulve au point que Karima s’est mise à jouir, mélangeant un jet de cyprine au reste de crème. - Viens, je vais te prendre en levrette ! Docilement Karima s’est mise à genoux sur le lit en me présentant sa croupe levée, une main allongée devant elle, l’autre sous ses seins. La fellation à la crème et l’excitation ressentie en léchant le sexe de Karima avait une fois encore fait dresser ma bite, raide comme un bâton. Rapidement couverte d’un préservatif, je l’ai introduite entre les globes fessiers largement fendus par la position. Ayant une idée derrière la tête, après quelques allers-retours dans la chatte, je suis sorti et j’ai présenté mon gland à l’entrée de l’anneau plissé. Malgré la taille de mon sexe, il a suffi d’une petite poussée pour franchir le sphincter et arriver au fond du cul de Karima. J’ai alterné les pénétrations jusqu’à ce qu’une jouissance démente nous emporte tous les deux. Une fois encore j’ai déversé une belle quantité de sperme sur les reins de ma belle aussitôt après être sorti de son antre interdit ! Le reste de la matinée s’est passé dans un doux farniente au cours duquel nous avons savouré le plaisir et les jouissances successives. Que c’est bon de trouver une complice aussi ouverte aux jeux érotiques Quelques mois plus tard, nous reprenions notre indépendance mais que de souvenirs à conserver !
«12»