1. LE REMPLACEMENT. (9/x)


    datte: 10/11/2017, Catégories: Entre-nous, Les femmes, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    j’enfonce mes ongles dans ses chairs, je suis loin d’avoir sa dextérité et je dois lui faire mal, mais elle supporte tous sans rien me dire. Sa bouche se pose sur mon clitoris, l’aspire, le mord. Ces doigts en moi s’agitent férocement, avec une vélocité incroyable en appuyant sur un point si particulier. L’orgasme me prend, à en être presque douloureux, je lève la tête, lâche sa hanche et pose ma main sur la sienne entre mes cuisses, pour la retenir. Elle reste presque immobile, je retombe, épuisée, ivre du plaisir qui a traversé mon corps. Je cache mes yeux, mon regard, de mon avant-bras. Elle m’a tuée, vidée. J’ai la bouche entrouverte, je reprends doucement ma respiration. Je crois que je tremble un peu, ses doigts toujours sur moi immobiles, je ressens ses lèvres qui se posent sur les miennes, sa langue contre la mienne. • Alors ma belle ? Je réponds par un long soupir et reste à la regarder, l’admirer. Ses lèvres rencontrent les miennes une nouvelle fois, je lui caresse les cheveux dans un geste lui montrant l’amour que je lui porte et je réponds à son doux baiser. • Merci, mille fois merci. Je suis épuisée au point de sombrer dans les bras de Morphée. Plus tard, la nuit étant tombée sur notre chambre ce sont de douces caresses qui me ramènent à la réalité. • Bienvenue ! • Me suis-je endormie ? • Endormie, évanoui, tu veux dire. • Longtemps ? • Non, trois-quatre minutes. • Désolée ! • Désolée de quoi ? D’avoir pris ton pied au point d’en inonder les draps ? • Comment ... ça ? • Regarde par toi-même. Je m’assieds pour découvrir une tache imposante. • C’est moi qui ai fait ça ? • À ton avis ? • J’ai bien senti que je mouillais plus que d’habitude mais à ce point. • Et encore il en manque une grande quantité car tu m’as aussi rempli ma bouche. • Arrête ! Elle colle sa bouche sur la mienne et là je redécouvre sur ces lèvres mon odeur. • Nadia je meurs de soif, veux-tu une coupe de champagne ? • Excellente idée, moi aussi je mangerais bien quelque chose, nos débordements sexuels ont tendance à m’ouvrir l’appétit. • Des fruits ? • Parfait, surtout pour gagner ma ligne, il faut faire tout le temps attention. Je décroche le téléphone pour appeler le roomservice et passer commande. Nous prenons une douche qui est l’occasion de nouvelles caresses pleines de sensualité. Nous venons de nous allonger quand on frappe à la porte. Oubliant ma nudité je me lève pour aller ouvrir. C’est en voyant la tête la jeune fille que je réalise l’état dans lequel je suis, heureusement que c’était une serveuse et non un serveur bien que depuis que je remplace Nadine si je calcule bien je me suis montré nue devant un grand nombre hommes que tout le reste de mon existence alors un de plus. Je m’efface pour la laisser entrer et là elle découvre Nadia une main plantée entre ses cuisses. Sans est trop pour elle, elle devient aussi rouge que les rideaux. • Posez ce plateau sur le lit. Nadia attrape son sac et en extirpe un billet de 50 € qu’elle tend à la jeune fille qui se ...