1. LE REMPLACEMENT. (9/x)


    datte: 10/11/2017, Catégories: Entre-nous, Les femmes, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    dépêche de sortie de la chambre. Pourtant dans cette maison d’hôte libertine la nudité doit être chose courante. Assise en tailleur au milieu du lit, Nadia débouche la bouteille, inondant un peu plus le lit. Nous avons tellement soif que la première coupe est bue rapidement. La discussion va bon train tout en dégustant des fraises et du raisin. Il y a de la vraie connivence, de la complicité entre nous. En portant mon verre à ma bouche quelques gouttes tombes sur ma poitrine. Nadia se précipite. • Le champagne est encore meilleur sur toi. Elle me lèche le buste en faisant couler quelques gouttes supplémentaires pour profiter de mon corps plus longtemps. Elle fait elle aussi couler un peu de champagne sur ses seins, invitation claire et je bois et lèches à mon tour dégustant le précieux breuvage au milieu de ses pommes d’amour. • Tu veux jouer alors jouons. J’attrape une fraise que je coince entre mes dents et je m’approche de sa bouche, doucement, délicatement elle s’empare du fruit morceau par morceau en faisant bien attention d’éviter mes lèvres. Lors de sa dernière approche j’avale ce qu’il reste et lui tend ma langue dont elle s’empare. Un baiser long et passionné nous uni de nouveau. • À moi de jouer, c’est mon tour ! Nadia s’empare d’un grain de raisin qu’elle suce un court instant avant de la glisser à l’entrée de son intimité. • Allez vient le chercher. Ce que je fais pour mon plus grand bonheur, pour la première fois je pose mes lèvres sur sa ... chatte qui est douce et accueillante. Les premiers essais sont infructueux car je l’enfonce plus que je l’attrape, quelques aspirations et je réussis à m’emparer du grain à la saveur particulière. • Bien joué ma chérie, ta langue est douce et agile et ta bouche un véritable aspirateur à grains. Elle déplace le plateau pour le poser par terre découvrant à nouveau les souillures de mon plaisir précédent. • Que regardes-tu ? • Cette tâche, ou plus exactement mon plaisir, j’ignorais que j’étais fontaine. C’est une découverte grâce à toi mon coeur. • D’ici demain matin il y en aura d’autres car moi aussi je suis femme fontaine. • Toutes les femmes ? • Certaines mais beaucoup l’ignorent car il faut avoir la chance qu’un amant ou une amante leur révèle. Croit moi maintenant que tu le sais, tu vas rechercher ce plaisir à chaque fois. Pendant qu'elle dépose le plateau je l'observe à la dérobée, mon envie pour elle grandit encore. Ce joli petit cul, ses jolies fesses rondes et fermes qu’elle m’expose, pliée en deux jambes tendues ! Quand elle a terminé, elle se retourne, s’allonge à mes côtés, se colle contre moi, et cette fois, notre baiser est violent, sauvage, passionné. Nos corps sont brûlants l’un contre l’autre. Nous nous serrons très fort, j'ai envie qu'elle se fonde en moi, je passe ma main entre ses cuisses. • Nadia tu es déjà mouillée J’allais dire quelle salope, mais je sais que pour elle s’est un mot tabou comme pute qu’elle remplace par courtisane
«123»