1. Pot de colle 21


    datte: 10/11/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Accent, Source: Hds

    A-t-elle reçu un message sans ambiguïté signifiant par exemple . - Si tu lèves ton verre avec lui, si tu danses avec lui comme tu l’as fait samedi, si tu te déshabilles, si tu le caresses, si tu l’embrasses, si tu le suces, si tu fais l’amour, ce sera contre ma volonté, contre mes valeurs ? Non, tu lui as concédé la promesse de faciliter le divorce si elle et Louis se convenaient sexuellement. Tu as ainsi indiqué ton souhait de te débarrasser d’une femme devenue indésirable. Tu n’as pas envoyé un signe fort d’amour, tu l’as désespérée. Au lieu de la rappeler vers toi en la serrant sur ton cœur, en l’embrassant avec affection, tu lui as tendu un piège diabolique. Cela partait du désir de la mettre à l’épreuve, mais c’était cruellement trop difficile à comprendre dans ces circonstances. Sous le triple effet d’une attirance peut-être, de l’alcool versé en abondance c‘est certain, de contacts physiques imposés et pour ton plaisir supposé, ta malheureuse femme a été happée dans un tourbillon parfaitement maîtrisé par ce corrupteur rusé et entraîné, fort de multiples expériences dont je t‘avais entretenu mais que tu t‘es gardé de dénoncer à ta femme. Ta façon de la traiter a favorisé les projets de Louis et a affaibli l’instinct de défense de cette épouse pourtant amoureuse de toi. Louis agitait la carotte sous son nez, et simultanément pressait son sexe bandé contre son ventre, tu as osé pousser leurs fesses pour que leurs sexes se touchent. La manœuvre n’encourageait guère à ... résister à la tentation, reconnais-le.. - Je suis donc, selon toi, le principal responsable de mon cocuage. Oublies-tu le double affront de Myriam ? Au bal elle a plus dansé avec le gigolo qu‘avec moi, j’y ai vu un signe d’éloignement, non une preuve d’affection et leur façon de frotter sur la piste en disait long sur une forme de complicité insultante pour un mari ! D’ailleurs tu avais été assez choquée pour m’alerter. Ensuite, au retour elle m’a juré que Louis n’avait pas d’importance. C’était un mensonge puisqu’elle l’a rappelé par téléphone et invité à la maison. Ma curiosité naturelle, mon besoin de savoir qui elle aimait de Louis ou de moi seraient à condamner ? - Que tu veuilles savoir est normal. Je ne condamne pas le motif, mais la méthode. Ta femme t’aime. Maintenant qu’elle a compris tes motivations, elle regrette la légèreté sa conduite au bal et son erreur d‘interprétation de tes désirs réels, elle me l’a dit et répété pendant ton long sommeil et je la crois sincère. Tu lui dois des excuses plutôt que du mépris. Ne continue pas à jouer à l’épouvantail si tu ne veux pas lui crever le cœur, l’effrayer avant de te sentir seul, désespéré et suicidaire pour la deuxième fois. Quant à moi, je n’accepte pas ta façon de croire que j’ai été faible et infidèle par besoin de trahir mon époux. Voilà pourquoi tu devras entendre la suite de mon histoire. -Voyons donc comment une femme peut s’envoyer en l’air avec un étranger et continuer à se croire fidèle. - Malgré ton ironie, je ...