1. SHANA (45)


    datte: 10/11/2017, Catégories: Trash, Auteur: adèleH, Source: Xstory

    orifice. Assez!... Oh, assez!... C'est trop!... supplia-t-elle, tandis que l'incendie consumait son ventre. Paradoxalement, la débauchée cambra les reins afin de s'offrir mieux encore. Le torse renversé, les cuisses largement ouvertes, elle se mouvait en un ballet saccadant qui favorisait les infâmes pénétrations et les mordillements pervers de la bouche rivée à son sexe. Alors qu'elle était proche de l'orgasme, que son corps s'arc-boutait pour tenter d'augmenter la fouille de son sexe, la bouche, la main et les doigts se retirèrent d'un coup et la laissèrent pantelante, complètement frustrée . Le poète s’impatientant, réitéra sèchement sa question. - Avoue ta culpabilité, espionne, et je te promets que nous t’emmènerons si loin dans la souffrance que tu verras la mort en face. - Elle est coupable mais demande les circonstances atténuantes. Sa seule interrogation est de savoir si vous allez pousser le sadisme à la martyriser jusqu’à la mort. Ce serait une fin trop douce pour ces fautes et une lâcheté de sa part. Cette espionne est déjà imprégnée de l'idée que son calvaire sera au-delà des limites du supportable. - Toi, tu es occupée de te tresser une couronne de martyre qui sera trop grande pour toi. - C’est le prix à payer pour le grand frisson. - C’est cela que tu es venue chercher en Grèce, de grosses décharges d’adrénaline. Laissez les caméras et affichez "coupure momentanée du son"! - Avoue que tu t’appelles Jézabelle et que tu es une espionne juive ! Le magistrat qui ... fixera ta peine sera l’avocat des Princes Saoudiens que tu as cherché à compromettre. Avoue que cela t’excite d’être attachée nue et subir un véritable interrogatoire professionnel ! Ils ne se lâcheront pas tant que n’auras pas trahi tout ton réseau. Le grand frisson garanti, salope! - Charmant Poète! Tu connais d'avance la réponse à ta question. Regarde! Elle en frissonne des pieds à la tête. Laisse-la jouir ! Je sens qu’elle perd pied. Rien ne les arrêtera si elle ne leur donne pas les réponses qu’ils attendent. Elle a peur de s’habituer à la torture journalière et que l’habitude ne s’installe. Tout ce qui est sans saveur l'ennuie rapidement. - Je ne me satisferai pas de ce faux fuyant. Tant que tu n’auras pas parlé, tu graviras chaque jour une nouvelle marche sur l’échelle de la douleur. Des séquences érotiques violentes défilaient dans ma tête. Qui était donc cette fille provocante mille fois plus masochiste que moi ? - Je suis une truie et une espionne. Je m’appelle Jézabelle et je supporte mieux la souffrance quand je n'ai pas encore joui. Pour être tout à fait sincère, je n'avais jamais imaginé que je puisse me livrer en public à de telles fantaisies et en retirer autant de plaisir. Vous ne pourrez jamais ne fut-ce qu'entrevoir ma faim immense de sévices sexuels. Pourvu qu’ils aient compris ce que je leur racontais - Le sexe est une langue universelle. Le tien leur servira pour délier la tienne. - Infidèle en amour mais fidèle en amitié ! Je resterai le témoin silencieux ...