1. De surprise en surprise !


    datte: 10/11/2017, Catégories: grp, hbi, extraoffre, fdomine, intermast, Oral, Oral, préservati, pénétratio, portrait, couple+h, entrecoup, Auteur: JCX, Source: Revebebe

    s’installe à la gauche de Maurice sur le premier canapé et Jean-Paul se rapproche de Brigitte sur le second. Je me rassois et trône sur mon fauteuil devant cette assemblée qui me dévisage sans gêne et même avec un amusement certain laissant paraître, cependant, une impatience palpable ! Pour un peu, j’aurais rougi ! Cette fois, c’est au tour de Maurice de s’occuper du service et de nous apporter du café frais et un assortiment de délicieux petits chocolats. Tout pour (re)mettre en appétit ! — Karine et Jean-Paul sont de « vieux amis » qui participent souvent à nos après-midi coquines et lorsque je leur ai parlé de toi, ils ne voulaient surtout pas rater ça. Et voilà, le décor est planté ! Ma curiosité et la situation coquine ont sur moi des effets (extérieurs) indéniables que les visiteurs ne manquent pas de remarquer. Comment pourrais-je aussi les dissimuler si l’idée m’en avait effleuré l’esprit ! — Et j’ai hâte de constater ça par moi-même. En tous cas, ce que j’en vois déjà là, me plaît bien, rajoute Karine en décroisant plus que « largement » ses jambes jusqu’à me faire deviner si elle porte une culotte ou pas ! Brigitte reprend un peu de café et s’adresse à Maurice : — Si tu mettais Karine à l’aise ? Cette fois, le ton employé ne fait plus aucun doute et Maurice s’exécute dans l’instant. Il se tourne vers cette femme qui avait entamé la petite trentaine et qui pouvait se vanter d’un physique absolument divin. Et pour faire preuve d’excès en la matière, je devine une ... seule et unique ride sur laquelle elle est assise ! Je souris rien qu’à la pensée de pouvoir l’admirer bientôt et « plus, si affinité, n’est-ce pas ? ». Karine fixe Maurice droit dans les yeux sans mot dire et attend, patiemment. Maurice commence par lui défaire lentement chacun des boutons de son chemisier blanc. Porté, ce dernier est parfaitement cintré pour mettre en valeur une poitrine généreuse, et laisser apparaître juste ce qu’il faut de la dentelle du soutien-gorge afin d’aviver ouvertement la curiosité masculine et faire naître des espoirs qui, parfois seulement, seront récompensés. Sur ce coup-là, je sens clairement mon jour de chance ! Ôté, l’accès au crochet central du soutien-gorge est autorisé. Maurice le dégrafe avec dextérité et libère deux seins naturellement maintenus et superbement dessinés. Pour finir, Maurice fait glisser simultanément les bretelles le long des bras de Karine et pose délicatement le dessous sur sa droite sur le canapé. Karine se lève alors, se place face à son « servant » pour lui faciliter l’ouverture de la fermeture Éclair de sa jupe noire, mi-longue, et ainsi découvrir un string noir et de longues jambes fines et musclées. Le dernier petit triangle de tissu ne résiste pas longtemps et est retiré pour offrir à la vue de tous un sexe lisse, intégralement rasé. Karine se retrouve, de cette façon, « à l’aise » et se tient maintenant devant nous, habillée de ses seuls bas noirs et de ses talons-aiguilles. Elle est sexy à souhait et n’attend ...
«1234...10»