1. De surprise en surprise !


    datte: 10/11/2017, Catégories: grp, hbi, extraoffre, fdomine, intermast, Oral, Oral, préservati, pénétratio, portrait, couple+h, entrecoup, Auteur: JCX, Source: Revebebe

    mais semble, toutefois, un peu absent, monopolisé entièrement par le spectacle donné par son épouse. Mais, plus précisément, son regard se focalise distinctement sur mon sexe et je devine aisément la suite escomptée dans la lueur de ses yeux. Ma supposition se confirme presque immédiatement quand je le vois retenir Brigitte qui s’apprêtait à lui jouer un « air de gorge profonde » dont elle a le secret. Il se lève, la queue raide, vient vers moi, et passe ses deux mains sur les fesses de Karine. Il n’en reste pas là et son index droit trouve rapidement une entrée tout aussi chaude et glissante. Quand il l’introduit dans le petit trou de son épouse, je le sens à travers la paroi de chair. Mon excitation est montée d’un cran dans la fraction de seconde qui a suivi. Presque en même temps, cependant, je sens une main effleurer mes testicules Une tentative d’approche timide, mais qui attendait, de manière évidente, un signe d’encouragement ! Mon silence est cette réponse et Jean-Paul poursuit par une prise plus ferme. Abandonnant l’anus de sa femme, il se met à genoux entre mes jambes, saisit mon sexe et débute un jeu de main expert. Bi léger et surtout curieux, ce contact homme-homme ne me dérange pas et permet de pimenter certains moments lorsque l’ambiance générale s’y prête. Et c’est le cas à cet instant précis ! Ne te prive pas, Jean-Paul, amuse-toi ! À la façon de manier prendre le « manche », je déduis qu’il n’en était pas à son « premier » ! Sa dextérité est remarquable ... et un grand frisson me parcourt tout le corps. Génial ! Conscient de l’effet produit, Jean-Paul continue de plus belle. D’un seul geste, il enfourne tout d’un coup ma verge dans sa bouche pour aller plaquer le gland contre son palais. Ensuite, enserrant mes testicules d’une main, il positionne son autre main à la base de mon sexe et accompagne le mouvement de retrait en faisant glisser ses lèvres avec une lenteur exquise le long de ma tige de chair pour s’attarder une seconde sur mon gland avant de la retirer totalement. Sans réellement me laisser de répit, il enchaîne directement sur une masturbation énergique et d’une redoutable efficacité. En l’espace d’à peine trois minutes, je me retrouve au bord de l’orgasme, sentant les premiers signes manifestes de l’éjaculation. Brigitte, qui veille « au jus », a juste le temps de stopper Jean-Paul avant qu’il ne me fasse exploser — Non ! lui dit-elle. Pas maintenant, nous en avons pas encore fini ! Il devra d’abord s’occuper de Karine. Brigitte s’avance et couvre de tendres baisers le dos de Karine, lui saisit, par l’arrière, les deux seins pour lui en titiller les mamelons en variant habilement la pression appliquée. Jean-Paul qui, à l’évidence, ne veut rien perdre des délices de cet après-midi, délaisse quelque peu mes parties pour se concentrer sans détour sur celles de Brigitte Elle est très réceptive au traitement linguistique intensif infligé à son clitoris et les râles de plaisir qui se succèdent rapidement, témoignent d’un ...
«1...345...10»