1. quel est le ciment d'un couple ?


    datte: 10/11/2017, Catégories: Tabou, Auteur: MARYLAND974, Source: xHamster

    Demandez autour de vous : quel est le ciment du couple ? Certains vous répondront la fidélité, d’autres le sexe ou encore très spécifiquement la fellation. Et si en vérité c’était dans le libertinage qu’un couple trouvait le mieux son équilibre ? Libertinage et infidélité : vont-ils forcément de pair ? Tout dépend en premier lieu de ce que l’on range dans la notion de fidélité. S’agit-il “simplement” d’un engagement vis-à-vis de son partenaire ? La promesse d’être aux côtés l’un de l’autre dans le meilleur comme dans le pire, de se serrer les coudes, de traverser les épreuves et partager les bonnes choses ? Ou bien doit-on en plus y ajouter la garantie d’une exclusivité sexuelle ? D’ailleurs, d’où nous vient ce besoin de “posséder” l’autre ? Du poids de nos traditions ancestrales ? D’un besoin de combler nos propres incertitudes ? De compenser notre peur d’être comparé à d’autres, de ne pas être à la hauteur, d’être abandonné ? Toujours est-il que cette vision-là de la fidélité n’est effectivement pas ou peu compatible avec le libertinage. Et encore… De quel type de libertinage parlons-nous ? De l’homme ou de la femme mariés qui se rendent en club à l’insu de leur partenaire dans le seul but d’y obtenir ce qu’ils n’ont pas à la maison ? Dans ce cas, il y a effectivement peu de chance que ce genre de pratiques puisse apporter quoi que ce soit de constructif au couple car elles sont une atteinte certaine à la fidélité, peu importe la vision que l’on en a. Mais vous qui nous ... lisez assidûment depuis un certain temps déjà, vous savez bien que le libertinage c’est bien plus que tromper son partenaire en club. Libertinage et complicité : une équation gagnante Commençons déjà par rappeler que le libertinage n’est pas nécessairement synonyme d’échangisme, même si celui-ci en est effectivement une tendance dominante. Il existe ainsi de nombreuses autres alternatives pour les couples qui veulent conserver une exclusivité sexuelle entre partenaires : l’exhibitionnisme, le voyeurisme, le dogging (sans participation de tiers), le côte-à-côtisme, le mélangisme mais aussi des pratiques telles que le SM ou encore le bondage. S’il est vrai qu’in fine le libertinage s’apparente surtout à de la pluralité sexuelle, celle-ci n’est en revanche pas une condition sine qua none pour être libertins. Dès lors, tous les couples, quelle que soit leur vision de la fidélité, peuvent libertiner. Le tout étant de le faire ensemble. La décision et même l’envie doit être mutuelle. Ce n’est qu’ainsi que la complicité du couple sera renforcée. Ce que le libertinage a à offrir au couple Mais pourquoi prendre de tels risques ? Car après tout, des dérives sont très faciles : il suffit que l’un ne respecte pas les limites de l’autre, qu’il aime plus ça et que l’autre se sente forcé de continuer malgré tout. C’est effectivement l’un des risques qui peuvent arriver lorsqu’un couple se prépare mal et va trop vite en besogne. Nous vous conseillons d’ailleurs de lire à ce sujet notre article ...
«12»