1. Les flèches noires


    datte: 14/11/2017, Catégories: fh, fsoumise, fdomine, Oral, fgode, fist, fsodo, sm, attache, yeuxbandés, fouetfesse, aventure, fantastiq, Auteur: Ober0n, Source: Revebebe

    Résumé des chapitres précédents : Dans le monde de Phrygia, Hélyna, une jeune elfe membre de l’ancien ordre des Sentinelles d’Ifaar, poursuit un cavalier orc ayant pénétré l’antique forêt de Sylvaar. Alors qu’elle finit par débusquer son gibier, elle le trouve occupé à ses ablutions et, très troublée par le physique de sa cible, décide de l’observer. C’est ainsi qu’elle est témoin de la découverte des corps sans vie de certains de ses compagnons en poste à Sentever, apparemment massacrés par de mystérieux assassins aux flèches empennées de noir.Désireuse de retrouver les criminels, elle entreprend de suivre à bonne distance l’orc qui semble traquer les mêmes individus. Au même moment, au nord de Sylvaar, dans la ville portuaire d’Agessa, un cambrioleur de haut vol – et mage à ses heures – nommé Airen Wirm tombe dans un guet-apens. D’abord son captif, il est finalement engagé par la jolie aristocrate Délie Evargryn pour commettre un vol à haut risque.L’habile magicienne lui explique ainsi convoiter un puissant focus ésotérique en possession de son époux, le comte d’Arghyll, et elle souhaite que Wirm se rende au palais de ce dernier pour y subtiliser l’objet.Finalement, afin de convaincre l’aventurier encore hésitant, elle lui avoue que sa complice a été assassinée sur l’ordre du comte, par des archers perpétrant leurs crimes à l’aide de projectiles à l’empennage noir ******************************* Depuis un millénaire, les Quatre-Royaumes faisaient exception dans le monde ... connu de Phrygia. Depuis la grande invasion orque venue des Monts Brumeux et qui avait ravagé toute la partie septentrionale du continent, les quatre nations avaient toujours respecté l’antique Alliance et chacun de leurs dirigeants successifs avait tenu ses engagements de paix et d’entraide. Contrairement aux Îles de Jade, archipel coutumier des guerres civiles et dont le gouvernement passait des mains d’un chef de guerre belliqueux à un autre depuis des temps immémoriaux, le continent occidental bénéficiait d’une relative stabilité, malgré des systèmes politiques hétérogènes. Protégé au Nord par le mur d’Arthus, le royaume de Notterdom était dirigé par son Grand Chambellan, Arnoën III. Aidé dans sa tâche par un Haut-Conseil élu, le monarque présidait au destin des elfes, des nains, et des hommes, depuis la grandiose cité de Nathîr Noth, érigée à quelques lieues des ruines de l’ancienne capitale de Fen’Nathîr. Plus au Sud, Mitterdom était un puissant état théocratique dirigé d’une main de fer par le Roi-Prêtre Benedictus XXII depuis sa capitale fortifiée de Falkenberg, dont la lumière irradiait, disait-on, au-delà des confins du royaume. À l’Est, Österdom était sous la tutelle de la cité de Franc-Duché, dirigée par un conseil de Ducs-Marchands dont la charge – théoriquement héréditaire – pouvait changer de mains en y mettant le bon prix, favorisant ainsi des ascensions sociales aussi fulgurantes que jalousées. Seul fief autocratique dans le pays, la Baronnie de Koor faisait ...
«1234...11»