1. L'héritier de Protée (6)


    datte: 14/11/2017, Catégories: Hétéro, Auteur: Irina, Source: Xstory

    Mais que m'arrive-t-il ? C'est la question qui me tourne en boucle pendant qu'il me porte vers la chambre. Comment moi, respectable professeur en retraite de soixante-quinze ans, et qui n'a jamais ressenti envers la communauté gay qu'une réserve polie, comment puis-je avoir la tête qui tourne, comment puis-je être vibrante de désir à l'idée de faire l'amour avec un homme ? Pourquoi j'éprouve des vagues de chaleur dans tout mon corps assise sur le lit en le voyant se déshabiller ? Pourquoi suis-je fascinée par sa musculature parfaite ? Pourquoi mon entrejambe est-il si humide lorsqu'il enlève son pantalon et que se dresse devant mes yeux un sexe à faire rêver tous les hommes ? Est-ce ce corps de femme que désormais j'habite qui exerce sa dictature sur mes envies et mes désirs ? Est-ce une simple question d'hormones ? Pourquoi ai-je des frissons de la tête aux pieds lorsque à genoux derrière moi, ses mains viennent se poser sur mon ventre, sa tête glisser dans mon cou et ses lèvres se poser sur mon épaule ? Est-ce vraiment çà qu'une femme ressent ? Ou est-ce la conjugaison de ce corps féminin et de mon esprit masculin ? Comment le savoir ? Je ne le saurai sans doute jamais. Mais ce que je sais, c'est ce que je ressens ! Je le désire avec une folle intensité. J'ai envie qu'il me prenne, qu'il me domine, qu'il me soumette ! Et j'ai peur. J'ai peur de sa violence, de sa force, de la dictature masculine qu'il peut exercer sur mon corps si sensible, alors qu'une de ses mains ... voyage sur ma poitrine et que l'autre descend doucement vers ma chatte. Il a été si dur cette nuit, si viril Presqu'un viol, qui pourtant m'a laissée ivre de plaisir. Il est toujours à genoux sur le lit. Je me lève, me tourne. Je l'enfourche, mes bras à son cou, mes jambes autour de sa taille, sa queue au contact de ma porte d'entrée. On s'embrasse, lentement, langoureusement, bien loin de la sauvagerie de cette nuit. Je ne peux m'empêcher d'onduler du bassin, lubrifiant un peu plus son organe à chaque mouvement. Que puis-je lui apporter de plus qu'il n'ait pas connu ? J'aimerai savoir - Combien de femmes as-tu baisé ? dis-je soudain. - Combien ? Beaucoup - Et tu as tout connu ? Je veux dire sexuellement ? - On peut dire ça oui. - Alors pourquoi tu baises avec moi, qu'est-ce que j'ai qui te motive ? - Juste te donner de la jouissance, de te faire découvrir ton corps, de t'initier à de nouveaux plaisirs. Je bouge sur lui, j'essaie de positionner son sexe en moi par mes seuls mouvements. Mais il se dérobe à chaque fois. Le salaud. Il va me rendre dingue de désir. Oh, ces vertiges ! - Alex, s'il te plait ! dis-je suppliante. Avec son éternel sourire, il m'allonge sur le dos, se couche sur moi et sa queue s'introduit enfin dans mon vagin. Je m'abandonne, je le reçois, je ferme les yeux. Sa bouche parcourt tout le haut de mon corps, dispensant de-ci de-là des petits baisers sur tout ce qui est à sa portée. Il vient faire des pauses entre mes lèvres, puis les abandonnes pour aller ...
«1234»