1. L'inconnue du café


    datte: 14/11/2017, Catégories: fh, hépilé, caférestau, hsoumis, fdomine, pied, chaussures, nopéné, hdanus, hgode, baillon, hsoumisaf, Auteur: Jolideip, Source: Revebebe

    Elle boit un verre de vin blanc au comptoir comme je l’espérais. Belle brune aux cheveux d’ébène, la frange cachant un regard très sombre qui étincelle lorsqu’elle se tourne vers moi. Elle m’a reconnu. Intimidé, je lui souris brièvement. Ce simple rictus lui suffit pour comprendre qu’elle me plaît. Elle prend son verre et vient près de moi, me sourit poliment Je la salue en une sorte de révérence maladroite. Elle me scrute de la tête aux pieds. Elle m’envisage comme sa proie. Gêné, je lui propose mon siège me rendant enfin compte qu’elle se tient debout, là, à mes côtés, tandis que je suis confortablement assis. Elle accepte tout naturellement sans me remercier, habituée sans doute à la galanterie de la gent masculine à son égard. Elle s’assied tout en ne me quittant pas des yeux, un sourire convenu dessinant sa bouche sensuelle. — Comment tu t’appelles ? me demande-t-elle. Sa voix rauque ajoute au caractère autoritaire qu’elle inspire. — Julien Elle finit son vin et pose son verre devant moi. Elle me toise. Je prends une inspiration, (je sens mon cœur palpiter) avant de lui demander si elle veut reprendre une collation Forcément je la vouvoie et elle semble apprécier mes manières de gentleman. Elle acquiesce. Instinctivement mon regard se porte sur ses pieds. Ses chaussures – des escarpins noirs aux talons aiguilles – s’ouvrent au bout et laissent apparaître des orteils soigneusement vernis de couleur rouge sang. Rapidement je relève les yeux vers son visage qui s’illumine ... d’un charmant sourire carnassier. Elle s’amuse de mon trouble. Le visage rouge tomate, je me tourne vers le barman et commande la même chose. — Faut pas être timide comme ça, mon petit loup ! me dit-elle.— Je Non, je ne le suis pas normalement, je lui dis, tête basse. Le barman apporte les verres que je paie. — Tu es seul ce soir. Où est passée ta copine ? Tu lui fais des infidélités, petit cachottier d’un ton accusateur.— Non Madame. Pas du tout. Elle est sortie de son côté avec des amies et je viens boire un verre simplement— Simplement boire un verre, tu dis ! Menteur ! Tu es venu ici seulement pour me voir. J’ai bien remarqué la dernière fois tes petits regards en coin pour me mater. Et ce, devant ta copine. Tu devrais avoir honte ! Elle sourit méchamment. Démasqué, je baisse la tête et ne dis rien. Je vois ses pieds. Ils sont si biens faits. Si féminins — Tu les trouves à ton goût, petit salop ?— Pardon ? je lui demande interloqué.— Fais pas ta mijaurée Si mes pieds t’attirent autant, je t’autorise à les embrasser. Le visage cramoisi, je tente de soutenir l’expression de défi de ses yeux noirs. — Alors ? Tu te décides ? Tu les embrasses, oui ou merde ?— Vous êtes sérieuse ? Je ne peux pas faire ça ! Pas devant tout ce monde L’établissement accueille beaucoup de clients ce samedi soir. — Comme tu veux Tant pis pour toi ! me prévient-elle en se redressant sur son siège pour me laisser là.— Non ! Attendez, s’il vous plaît ! Je vais le faire !— Je ne t’oblige en rien. Si tu ...
«1234»