1. Amies pour la vie


    datte: 07/01/2018, Catégories: Humour sexuel, Lesbienne, Auteur: helene2012, Source: xHamster

    RETROUVAILLES J’avais retrouvé Sandra peu avant Noël. On avait fréquenté le même lycée et on étaient de bonnes copines que la vie avait séparées. J’étais partie travailler à Londres. Je l’avais invitée plusieurs fois mais ça ne s’était pas fait. C’était la même chose avec Henriette et avec Léa. C’était à croire que je ne rencontrais que les filles avec qui ne j’avais jamais sympathisé. Sandra m’avait invitée pour le jour de l’An, mais j’avais d’autres obligations dont la principale était que je venais de me marier et qu’il m’était impossible de ne pas aller changer d’année chez mes beaux-parents. Sandra m’avait dit qu’on fera ça au printemps et elle avait ajouté qu’elle se chargeait de retrouver les autres filles du groupe, groupe avec qui j’avais fait peut-être pas les quatre cents coups mais des coups comme de fausser compagnie à la classe quand on visitait un musée, pour aller écouter de la musique chez un disquaire. Nous nous faisions toujours rappeler à l’ordre mais ça ne nous avais jamais empêchées de recommencer. Sandra m’a rappelée fin avril pour me proposer de se retrouver à l’Ascension. Il y aurait Henriette et aussi Léa et même Margot qui était partie vivre en province. Mon mari a eu du mal à accepter que je parte tout un pont, fut-ce avec mes meilleurs amies qu’il ne connaissait pas encore mais voilà, il m’aimait et… Sandra est passée me prendre à la gare du Nord. Nous avons rejoint les autres filles qui étaient déjà chez elle puis elle nous a emmenées à la ...
    maison de campagne de ses parents en Bourgogne. J’étais vraiment heureuse et nous chantions dans la voiture des chansons que nous avions chantées à l’époque. Il n’y avait que trois chambres avec chacune un grand lit qu’on devrait partager mais ça n’avait pas d’importance. Après avoir posé nos valises, nous sommes reparties pour s’acheter de quoi manger puis nous avons passé la soirée ensemble à se remémorer nos meilleurs années. Le lendemain après-midi, comme il faisait beau, nous sommes allées faire une promenade dans la forêt. Je ne me souviens pas de ce qu’on avait bu mais j’avais envie d’uriner et comme je ne voulais pas le dire de peur d’être ridicule, j’ai attendu autant que j’ai pu. - Bon, ai-je fait à mes amies ! Attendez ! Je ne tiens plus ! - Moi aussi, m’a fait Sandra ! - Moi aussi, a ajouté Henriette puis ça a été le tour de Léa et de Margot et nous nous sommes alignées tout le long du chemin et nous avons relevé le bas de notre robe puis descendu notre petite culotte sur nos genoux et nous nous sommes mises à uriner, toutes ensemble et avec l’excitation, ça a été à celle qui urinerait le plus loin possible. Je me suis basculée en arrière pour m’appuyer sur mes deux mains et mon jet a fait une jolie courbe dans le soleil et mes amies m’ont imitées et le soleil a illuminé nos urines. Nous nous sommes redressées et nous avons rajusté nos petites culottes. On ne pouvait pas s’empêcher de rire puis Henriette nous a raconté que sa grand-mère lui avait appris à pisser debout ...
«1234...7»