1. Les malheurs de Gustave (2)


    datte: 11/01/2018, Catégories: Inceste, Auteur: balista,

    Récit de Nelly. Je passerai sous silence ma deuxième rencontre avec le détective privé. Pour les derniers réglages, on a bien profité du bureau de mon mari. Il m'a fait grimper deux fois aux rideaux, il n'est pas aussi monté que Gustave, mais il sait très bien s'en servir Le lendemain, Auguste rentre avec sa pétasse de secrétaire. Vivement que j'aie les preuves de ses infidélités pour pouvoir le mettre sous ma coupe, le coup du matériel photo derrière une glace sans teint. Je ne l'ai pas encore avalé. Au réveil, à 8h du matin, j'ai reçu un téléphone très gentil de mon époux pour que je vienne le chercher avec la Mercedes à l'aéroport de Cointrin ce soir, car il ne peut arriver à temps à la maison avec les transports publiques à l'arrivée de l'avion. Je vais le faire volontiers, même si le chemin est long (les autoroutes ne sont pas encore construites), éventuellement, je pourrai aller avec Gustave. Ce serait drôle si il est à l'arrière avec la secrétaire, cela pourrait troubler un peu mon cher époux, surtout si je suis un peu pute avec, en le chauffant et en lui refusant la conclusion. C'était drôle ce matin au réveil. J'avais laissé Gustave dormir dans sa chambre après la thérapie et ce matin, après avoir vidé mon urine, j'ai embardouflé ma chatte de mon urine et je suis allée en peignoir nue dessous, dans sa chambre pour le réveiller. Une fois arrivée vers son lit, j'ai ouvert mon peignoir et lui ai présenté ma chatte sous le nez. – Tiens, voilà ton cadeau, tu peux bien me ...
    nettoyer mon minou, il est comme tu me l'as demandé. A la vitesse où son dard s'est dressé, ce fut impressionnant, vraiment, comme un ressort. C'est bon maintenant, le prépuce est bien élargi et ce n'est que du bonheur, après avoir bien nettoyé et m'avoir mis un doigt, je lui ai dit, maintenant, il faut faire la thérapie et je lui ai grimpé dessus, ce fut à nouveau merveilleux, avec sa grosse saucisse, je grimpe aux rideaux sans arrêt. Mais maintenant, je pense qu'il faut y aller, le chemin est long jusqu'à Genève. Le voyage de retour. En voyant les voyageurs de retour de l'empire du soleil levant, Nelly fut soudain prise d'un doute : "Comment mettre toutes leurs valises dans la voiture. Le coffre est certainement pas suffisant." Après les embrassades de bien-venue, elle exprime son doute. – Pas de problème, on en mettra sur le siège arrière et les deux jeunes se serreront. Dit Auguste sans autre. Ainsi fut fait, Gustave passant son bras sur les épaules de Mélanie, permettait que ce soit supportable, mais c'était sans compter sur l'esprit coquin de Gustave qui serrant Mélanie contre lui avait la main assez grande pour arriver sur sa poitrine et ne se gênait pas pour la peloter agréablement. Au premier arrêt, à Rôle, elle était déjà bien chaude et finalement elle proposa de venir sur ses genoux car cela la serrait trop. Elle alla vite vers les toilettes pour se refaire une beauté. En remontant dans la voiture, elle s'assit sur les genoux ou plutôt sur les cuisses de Gustave et ...
«1234...8»