1. Aventure adolesante l'été


    datte: 12/01/2018, Catégories: Anal, Hardcore, Première fois, Auteur: michelemimi, Source: xHamster

    Histoire vrai. J'avais à peine 18 ans à l'époque. Cheveux châtains mi- longs, yeux gris bleus, 1m70 pour 60Kgs, 95 D avec un minois qui fait craquer les hommes même mures. L'été, j'aimais me promener seule la nuit. Maquillée juste ce qu'il faut, je ne m'habillais avec des sorties de bain et nue dessous. J'aimais sentir le vent s'engouffrer sous le voile léger du paréo et venir caresser mes fesses. Ce soir-là, il était vingt-trois heures et je marchais sur la promenade de bord de mer quand, ayant mal aux pieds, je décidais de me reposer sur un banc face à la mer et me massais les pieds. Absorbée par mon massage, je n'avait pas vu arriver cette homme d'âge très mûre. Il s'est assis à côté de moi et engage la conversation. &#034Bonsoir mademoiselle. Je vous trouve très mignonne.&#034 Il était directe et j'avais peur . Mais comme une idiote, je restais à l'écouter comme fascinée au lieu de m'enfuir. Sans échanger aucunes autres banalités, il pris mes pieds, les posent sur ses cuisses et commence à me les masser. Dans le mouvement, mon paréo s'ouvre et laisse deviner mon intimité. Je me laisse faire. Il me complimente sur mon habillement et mon physique tout en faisant remonter ses mains le long de mes jambes. Je ne sais pas à ce moment si je dois fuir ou me laisser faire. Les choses vont tellement vite que ses mains sont déjà à l'orée de mon entrejambe. Je me ressaisie et le repousse. Il sourit et, toujours aussi directe, avoue que ce qu'il vient de voir ne l’a pas laissé ...
    indifférent. Je rougie mais ne m'enfuie pas. Je peux deviner la bosse généreuse de son sexe qui tend son short. Il voit mon regard sur son entrejambe et en profite pour me saisir la main et la porter sur sa queue bandée. Je le laisse faire et comme une oie blanche. Je sens des fourmillements dans le bas de mon ventre qui présage de la montée de mon excitation. je décide alors de caresser cette queue. Mes caresses lui font de l'effet et voyant qu'il a à faire à une fille apparemment facile, il prend de la hardiesse et entreprend de me peloter les seins emprisonnés par un minuscule soutif de maillot de bain. La situation me trouble tant que je me prête aux jeux comme une vraie petite salope. Je me penche, dégage sa bite et m'empresse de la prendre en bouche. Il faut dire qu'à l'époque j'adorais déjà sucer une belle queue et la sentir vibrer dans ma bouche. Je le pompe avec une telle vigueur qu'il éjacule rapidement. Je ne perds pas une seule goutte de sa chaude semence et je le bois entièrement. Nous n'avons échangé aucun mot. Il doit me prendre pour une sacrée salope de pomper comme çà un inconnu. Je me relève et ayant quelque peu recouvré mes esprits, je m’apprête très honteuse à m'enfuir quand il me prend par la taille. Et me dit : « Mets toi à 4 pattes sur le banc. » Il effleure mes cuisses et de deux doigts entreprend de me masser mon petit trou. Sa langue remplace bientôt ses doigts qui s'enfonce dans mon anus. La caresse me fait gémir. Il me lèche fort en n'hésitant pas à ...
«12»