1. Fin des travaux


    datte: 12/01/2018, Catégories: fh, fhh, extracon, grossexe, poilu(e)s, jardin, voiture, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, intermast, Oral, pénétratio, Auteur: Kristal,

    Ma nouvelle enseigne fonctionne enfin ! (suite de : « En avril, ne te découvre pas d’un fil » et de « L’enseigne »). Le lendemain matin, je m’éveille de bonne heure. Ma nuit fut bien plus calme Savourant mon café sur la terrasse, je suis encore pensive. Alain est déjà parti travailler. Je profite des premiers rayons de soleil. Qu’est-ce qui me prend depuis deux jours ? Qu’est-ce qui m’attire vers Dominique ? Non ! Ce n’est pas de l’amour, je suis toujours folle d’Alain, mon cher mari ! Alors ? Il ne s’agit que d’une attirance physique, quasiment irrésistible ! Les sensations qu’il me procure sont totalement folles mais ça se limite au sexe. Je vais le revoir aujourd’hui S’il tente une nouvelle folie, vais-je résister ? Honnêtement non ! Avez-vous, vous mes consœurs, ressenti cela dans votre vie ? Je vous le souhaite ! Bon, nous verrons bien de quoi sera faite cette journée. Mais, bien avant de partir, je suis déjà toute prête à céder à nouveau aux exigences les plus folles de mon nouvel amant. Après tout, lorsque les travaux seront finis, je ne le reverrai plus. Pierre est arrivé, transportant mon enseigne dans son camion. L’installation électrique est terminée ; il ne reste plus à Dominique et Yann qu’à la fixer, la brancher. Au bout d’un quart d’heure, ils arrêtent leur travail. Pierre jure grossièrement, se traitant lui-même d’imbécile. Il a tout simplement oublié d’emporter les fixations nécessaires ! Retourner jusqu’à son atelier signifierait une grosse perte de temps, ...
    mon enseigne ne pourrait être en place aujourd’hui. Il y avait eu assez de temps perdu depuis trois jours. (Ce n’est pas moi qui m’en plaindrai, ni Dominique et Yann..) Solution ? Faire un saut jusqu’au magasin de bricolage le plus proche. Pierre se tourne vers moi. — Kris, ca te dérangerait d’emmener Yann ou Dominique jusqu’au magasin de bricolage ? Il achètera ce qu’il nous faut, nous ne perdrons pas de temps. Moi, je continue à avancer ici— Si tu veux, j’ai un peu de temps devant moi. J’emmène qui ?— Moi, s’écria Dominique depuis le fond du bureau où il branchait quelques fils.— OK, Dom, pas de souci, on t’attend avec Yann Ne traînez pas trop ! Et toi, Kris, méfie-toi de ce vieux satyre !— T’inquiète pas, mon grand ; s’il tente de me toucher, je lui arrache les yeux ! Dom et moi rejoignons ma voiture. Au moment de l’ouvrir, je lui propose de conduire, ne connaissant pas le chemin à suivre. — Wouahhh avec plaisir ! Surtout avec une telle voiture C’est le luxe ; superbe !— C’est Alain, qui me l’a offerte Un gros 4x4, toit ouvrant, vitres teintées ; j’en suis très contente.— Tu as un mari super ! Il prend soin de toi. Il a raison, une aussi jolie femme mérite bien une aussi belle voiture ! Nous avons acheté ce qui manquait à Pierre, puis nous avons repris la route pour les rejoindre. Domi conduisait prudemment, mais souvent sa main droite frôlait mes cuisses découvertes. Elle s’immobilisa à la lisière de ma robe, le bout de ses doigts caressant ma peau tout près de mon sexe ...
«1234...8»