1. Catherine et Charlette (13)


    datte: 12/01/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: zooph34,

    Je suis dans mes rêveries quand je sens une main sur mon épaule, c’est Catherine, soutenue par Charlette. –Alors chéri, on rêve ? –En quelques sortes. –Porte moi au lit et viens dormir, il est temps. Je la prends dans mes bras et la porte jusqu’au lit, l’installe le mieux possible, mais une fois les deux installées et blotties les l’une contre l’autre, et avec son plâtre, je n’ai pas de place et je vais dormir dans l’autre chambre. Le matin, je me réveille le premier, je réalise soudain que Cindy a l’habitude de venir nous réveiller et de passer un moment dans les bras de sa mère. Je me précipite dans la chambre, les réveille, et une fois les explications données, porte Catherine dans mon lit et vais dans celui de Charlette. Cinq minutes plus tard, Cindy débarque pour nous réveiller, c’était tangent. Suite à cet évènement, nous décidons de ramener Catherine dans son lit officiel toutes les nuits. Un mois se passe, Catherine est maintenant pratiquement rétablie, elle a encore un plâtre, mais il est plus léger et lui laisse plus de liberté, elle peut marcher avec. Entre temps, j’ai pu discuter avec Charlette, Catherine et Jean Luc de la possibilité d’être responsable qualité de la société. Les deux filles, sachant qu’à terme elles devront quitter la région, déclinent et c’est donc Jean Luc que je propose à Jérôme, à sa grande satisfaction. Je le soupçonne d’être un peu misogyne. D’un autre côté, je fais ressortir à Jérôme que ces tournées en Italie sont très dure et que ...
    Catherine ne va pas résister longtemps. Il en convient et décide de donner la tournée italienne au chauffeur qui l’a remplacé et qui donne entièrement satisfaction. Il parait que certains chauffeurs regrettent ce changement, surtout le soir au diner. Quand j’annonce la nouvelle affectation de Catherine aux filles, elles sont folles de joie, d’autant que Catherine est affectée à une tournée de cabotage, ce qui fait qu’elle sera tous les soirs ici. Ca fait six mois que je suis dans la société, et maintenant je ne viens plus que trois jours par semaine, le lundi, mardi et mercredi. En général, j’arrive le samedi après-midi chez Charlette quand elle n’a pas Cindy et le dimanche soir quand elle l’a. J’en profite pour passer plus de temps avec ma fille. Dans la nouvelle société dont je m’occupe à Toulouse, ils recherchent des chauffeurs avec permis poids lourds pour créer une nouvelle activité de livraison de leurs produits. Le directeur me demande de m’en occuper, sa société étant trop petite pour avoir un DRH, et lui n’a pas le temps. Ce travail consiste à livrer des petites palettes en ville et dans la proche banlieue. C’est un travail sur mesure pour mes deux amoureuses qui étouffent dans leur bled pommé. Je discute avec le directeur, lui demande si des femmes peuvent faire l’affaire, il est d’accord et me fait entièrement confiance. Sachant qu’il a une fille lesbienne, je lui explique la situation de Charlette et Catherine, ce qui veut dire les deux ou aucune. Il me dit que la vie ...
«1234...7»