1. La Dépravation Chap4


    datte: 16/01/2018, Catégories: Anal, Hardcore, Transexuels, Auteur: smarthan, Source: xHamster

    Chap4. A compter de ce jour, nous avions compris que notre vie ne nous appartenait plus. Pour commencer, Philippe me changea de poste et je dus travailler dans le même bureau que ma femme, ainsi, il pouvait disposer de nous à tout moment de la journée au travail en plus du domicile. Le port de ma cage était devenu permanent et il me fit bien comprendre que plus jamais je n’aurais l’occasion de me servir de mon sexe, surtout avec ma femme. Elle avait pour mission de me traire une fois par mois, pour l’hygiène. Cela consistait à me masser la prostate avec 2 doigts dans le cul jusqu’à ce que le jus coule tout seul de ma queue, sans éjaculation. J’avais fini par m’habituer à cette jouissance. Mais mon rôle se tenait jusque-là à nettoyer le sexe des hommes qui possédaient ma femme par tous les trous. Parfois Philippe était seul, parfois ils étaient plusieurs, et les têtes changeaient, nous ne revîmes les 3 inconnus de la 1ère fois que de temps en temps. Nous étions devenus les esclaves sexuels de Philippe et il nous utilisait pour obtenir ce qu’il souhaitait de ses invités, contrats, dessous de table et pots-de-vin. Il nous était aussi arrivé que la femme d’un invité participe et s’amuse à fister ma femme en position de levrette, puis elle m’avait pissé dans la bouche et j’avais du tout boire. Cette femme dit alors à Philippe : « Mais pourquoi tu ne transformes pas celui-là en petite catin tout simplement. Je suis sûre qu’avec un string, des talons et une perruque, il serait très ...
    mignonne !!! Et puis on pourrait bien s’amuser avec…». L’idée plût énormément à Philippe qui dès le lendemain m’emmena chez une esthéticienne. J’eu donc droit à l’intégrale, épilation complète, manucure et cours de maquillage. Puis nous allâmes choisir une perruque qui conviendrait bien. Pour terminer, j’eu droit à ma plus grande séance de shopping de toute ma vie. Lingerie fine, tenue ultra sexy pour ne pas dire pute, sans parler des chaussures bien évidemment. Pour compléter le tout, il me donna l’ordre de prendre un traitement spécial qu’un de ces amis avait réussi à m’obtenir et qui me permettrait d’être plus femme. J’avais bien compris que désormais, je prenais un traitement hormonal qui me ferait pousser les seins, grossir des fesses et des hanches et ferait baisser ma libido. Je n’avais le droit de porter un tailleur habillé que pour le travail où je devais aussi désormais me travestir, tout en restant sobre. Le reste des tenues étaient obligatoirement portées dès que nous rentrions à la maison. Je devais m’entrainer à marcher en talons, à avoir des attitudes et des manières de femme sexy. Je devais aussi entrainer mon cul et pour cela, Philippe m’avait acheté différents sextoys. J’avais ordre de bien me préparer car mon jour allait bientôt arriver et je n’aurais pas le droit de me plaindre d’avoir une bite dans le cul. Pendant ce temps, il continuait de prendre ma femme sous mes yeux quand je faisais mes exercices de dilatation anale (c’était ses termes). Il se mit à ...
«123»