1. Les aventures sexuelles de Clément (4)


    datte: 17/01/2018, Catégories: Inceste, Auteur: klm66, Source: Xstory

    Ce matin là Clément prend sa douche sans manquer de se faire quelques plaisirs manuels typiquement masculins provoqués avec de nuit bien trop célibataire. Le téléphone sonna. Se croyant seul, sans se vêtir, il sortit de la salle de bain dans le plus simple appareil, son sexe encore tendu. Lui tournant le dos, Il ne vit pas que sa cousine lisait un magazine dans le coin du salon. Elle admira la morphologie intime de son cousin. Encore pucelle, c’était le premier homme qu’elle voyait ainsi nu devant elle en chair et en os. Rongée par les poussées d’hormone propre aux filles de son âge, ayant trop vue de pornos vue sur internet, elle ne pu que désirer avec ardeur les fesses de son cousin qu’il exposait sous ses yeux. Ses mains se mirent à descendre entre ses jambes, et par dessus son jean elle sentait la chaleur l’envahir. Sans avoir réalisé sa présence, il continua quelques minutes à discuter avec l’interlocuteur téléphonique, pendant que son autre main n’avait pas renoncée à ses activités masculines. Au moment où il raccrocha, se retournant, membre au garde à vous, il découvrit sa cousine allongée sur le canapé sa main caressant ostensiblement son pantalon. - « Ho désolé Adeline, dit-il en essayant de cacher son érection, je pensais que tu n’étais pas là ». - « Pas de soucis mon cousin, au contraire, j’ai adoré te mater le cul pendant que tu téléphonais. Hum il est à croqué. Je te le boufferais bien tu sais. Pourquoi tu essayes de te cacher, approches toi et montre moi, ...
    j’ai trop envie de le voir, fais moi plaisir ». Clément, sans réfléchir, s’approcha de sa cousine et, à hauteur de son visage lui dévoila la bête furieuse qu’il avait domptée. - « Waou, lança t’elle, il est bien vigoureux, laisse moi le découvrir et l’amadouer moi aussi, j’ai trop envie de découvrir ». Et elle approcha sa tête au plus près, et, avant que son cousin ne pu dire mot ou réaliser ce qu’il se passait, elle écarta les mains de son cousin qu’elle remplaça par les siennes. Mal adroitement au début, elle caressa la bête, le secoua un peu, puis trouva un rythme pour branler l’animal qui se gonfla d’orgueil en récompense. Son cousin lui attrapa sa main et guida son mouvement. Elle décalotta sans le vouloir son grand et, comme elle avait vu faire, par mimétisme, elle l’introduit dans sa bouche grande ouverte. Elle suça le gland comme une friandise, découvrant la neutralité du gout et l’excitation que cela lui procurait. Clément plongé dans un moment de pur bonheur pourtant interdit caressa ses cheveux et guida sa tête la forçant à prendre le chibre un peu plus en elle. Elle faillit s’étouffer la première fois, puis se mit avec une volonté farouche à appliquer ses lèvres tout du long du membre et lui appliquer un maximum de salive en essayant d’en extraire un jus invisible. Son cousin pris son autre main qu’il guida vers ses bourses pour lui indiquer se qu’il fallait faire et se qu’il attendait d’elle. Elle joua et soupesa ses petits sacs remplis du calice qu’elle voulait ...
«123»