1. Vous avez un message


    datte: 20/01/2018, Catégories: fh, ff, frousses, inconnu, Collègues / Travail, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, fgode, pénétratio, double, fdanus, jeu, BDSM / Fétichisme, yeuxbandés, fouetfesse, initiatiq, Auteur: Fantasio,

    — Nadia, il faut absolument que l’on se voie à la pause-déjeuner. Tu ne croiras jamais ce qui vient de m’arriver.— Raconte !— Non, tout à l’heure. Je veux être sûre que personne ne nous écoute. Après avoir raccroché son téléphone, Julie est restée de longues secondes le regard scotché sur l’écran de son ordinateur. Un email y était affiché. Un email qui disait ceci. De : YNot@hotmail. ComEnvoyé le : Mer 23 mars 2011, 10 h 21 min 19 sObjet : Chère Julie,Nous travaillons ensemble depuis plusieurs années, mais je dois vous avouer que jusqu’à hier, je ne suis pas sûr que je vous aurais reconnue si je vous avais croisée dans la rue ou au supermarché. Je vous demande de bien vouloir m’en excuser, d’autant que depuis hier, votre visage et, soyons honnête, votre corps hantent en permanence mes pensées. Cette petite robe d’été que vous arboriez avec une élégance tellement sensuelle et qui se balançait si joliment au rythme de vos jambes dénudées, vos boucles brunes accrochant la lumière, ce sourire craquant et ces yeux de biche cachés derrière vos discrètes lunettes, je les vois encore devant moi tandis que j’écris ce message. Et depuis hier, il ne se passe pas un moment que je ne m’en veuille de ne pas les avoir découverts plus tôt. Qu’avez-vous donc fait jusqu’ici, Julie, pour échapper aussi longtemps à mon regard ?Depuis hier, mon rêve le plus cher serait de pouvoir vous découvrir davantage. Me le permettrez-vous ? Le message n’était pas signé et l’adresse mail lui était ...
    inconnue. « YNot », « Pourquoi pas ? » en anglais phonétique, certainement une invitation indirecte qu’il lui lançait via le net. L’esprit de Julie carburait à cent à l’heure, essayant de deviner lequel parmi les centaines de collègues masculins qui travaillaient dans le bâtiment avait pu lui envoyer ce message. S’il ne l’avait pas repérée jusqu’ici, ce n’était pas nécessairement vrai pour elle, et il y avait un bon paquet de gars dans sa boîte auxquels elle n’avait jamais adressé la parole mais dont le physique attirant s’était enregistré sur le disque dur de ses fantasmes. Et, tandis qu’elle les faisait défiler dans sa tête, s’arrêtant un instant sur chacun pour l’imaginer la « découvrir davantage », elle n’avait pas pu s’empêcher de sentir une délicieuse chaleur venir lui chatouiller l’entrejambe. Tout cela commençait à l’exciter sérieusement, et c’est le rouge aux joues et, avouons-le, le feu aux fesses, qu’elle avait répondu à son mystérieux admirateur. De : Julie. Vanier@andersen&lloyds. ComEnvoyé le : Mer 23 mars 2011, 10 h 50 min 34 sObjet : Monsieur,Je viens de lire votre message et il me laisse perplexe. Vous dites m’avoir aperçue hier, et ce que vous avez vu semble vous avoir plu. Vous connaissez mon nom, mon adresse mail et, sans doute, mon numéro de téléphone et mon numéro de bureau. Et vous ne trouvez rien de mieux pour prendre contact avec moi que ce message, non signé de surcroit ! Je dois vous avouer que je trouve cela plutôt étrange, pour ne pas dire quelque peu ...
«1234...25»