1. ma vie de travesti (7)


    datte: 21/01/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: maitrepourchienne,

    Demain je rédigerais ma lettre de démission mais pour le moment je vais aller me délasser dans un bain bien chaud. Je termine de me déshabiller et j’entre dans le bain qui a pris le temps de couler. Je m’allonge, ferme les yeux et repense ces 3 jours passés ! Je suis folle d’accepter cette proposition mais je sais que je regretterais de ne pas l’avoir fait si je la refusais Après 1h dans le bain, j’en sors, m’essuie, remets ma cage et je passe une nuisette noire semi transparente avec un string et une paire de mules à talons. Je n’arrive pas à dormir alors je sors une feuille et rédige ma lettre de démission avec effet le plus rapidement possible. Il me restera a la poster demain matin. Il est 1h du matin, je suis épuisée et mon cerveau est en ébullition je m’imagine déjà vivre à ses cotés en permanence et je fini par m’endormir avec ses pensée fantastiques. Je me réveille a 10 le lundi matin : je m’habille pour sortir jeans, t-shirt et sweat à capuche et en dessous je garde ma cage, mon string et j’ajoute une paire de bas auto fixant et le soutient gorge qui va avec le bas. Une paire de chaussette et une paire de basket et me voici prête à sortir pour aller poster ma lettre. C’est avec l’estomac noué que j’envoie ma lettre démission avec accusé de réception. Maintenant je file au magasin l’annoncer de vive voix au directeur. Il est étonné de me voir un jour de repos mais accepte de me recevoir dans son bureau. Je lui explique que j’ai trouvé un nouveau travail en dehors de ...
    la région et que je souhaite partir le plus rapidement possible. J’ai deux mois de préavis et il accepte de ne faire faire qu’un mois et pour ne pas que je parte avec des congés à payer il me donne mes 4 semaines de repos je ressors doc du magasin fière d’avoir osé et heureuse d’être déjà libre. Je n’imaginais pas que ça se serait passé aussi bien. Il me reste à rentrer à la maison et à l’annoncer à Monsieur T. Je rentre à la maison, me déshabille, me maquille, passe une robe noire et des escarpins noir également. Je me parfume et je prends mon téléphone. Il est 12h30 et ça mérite mieux qu’un SMS : je l’appelle ! - Allo ? - Monsieur S ? c’est Cyrielle - Oui j’ai vu - Vous avez 5 minutes à m’accorder ? - Non je t’avais dit que j’étais en réunion aujourd’hui. Rappelle-moi après 18h. A plus tard. - Mais - 18h ! Et il raccroche La douche froide, les larmes montent et je n’arrive pas à les retenir. Je me suis apprêtée pour être belle pour lui. Je voulais lui annoncer que je pouvais venir quand bon lui semblait. Que j’étais prête à devenir sa femme. Et il me raccroche au nez Qu’ais je fais ? J’ai démissionné de mon travail. Et je me suis peut être faites avoir Je n’ai pas le cœur à manger. Je pleurs beaucoup et un SMS arrive : c’est lui ! « Je ne peux pas te parler car je ne suis pas seul, ce n’est pas le bon moment ni les bonnes personnes ! À ce soir ma chérie » Il est 14h30 et je retrouve enfin le sourire. Après avoir bien réfléchis je décidé d’aller me faire percer les oreilles ...
«1234»