1. Celle que je suis vraiment(suite)


    datte: 22/01/2018, Catégories: Première fois, Transexuels, Auteur: papxan, Source: xHamster

    J'ai réécris la fin pour changer en mieux la suite ;) Cette nuit là fut torride, je retrouvais après cinq longues années je redécouvris ce soir là, les plaisir charnels. Il me pris dans presque toutes les pièces de mon appartement, en commencent par le salon en levrette sur le sofa, et dans tous les positons possibles pour nous. Puis à ma surprise il me demanda : - Ca te dirait de me prendre toi aussi ? J’aimerais bien essayer Je resta quelques secondes sans rien dire étonnée par sa demande, pour répondre ensuite : - Eu… ça sera une première pour moi alors, mais oui je veux bien essayer, mais il va d’abord falloir te préparer, je ne voudrais pas que ce soit désagréable pour toi. On commença par un petit lavement, puis on alla dans ma chambre. Je le fit se mettre à quatre pattes sur le lit et commença à lui lécher la rondelle pour l’assouplir et le lubrifier un peu. Ces caresses lui plaisaient déjà et son anus s’ouvrit très vite pour accueillir mes doigts. Au bout du troisième doigt, il était prêt, je me présentais donc à l’entrée de son trou. Je poussa doucement, mon gland rentra presque sans efforts, je resta sans bouger en lui demandant si ça allait toujours, il était maintenant sur de lui et pour réponse, recula lui-même pour me faire rentrer en lui. Mon pénis n’étant pas bien gros (13cm/4cm) rentra en lui très facilement. Une fois au fond je commençais de lents vas et viens puis accéléra au fur et à mesure de ses gémissement de plaisirs. C’était pour moi aussi ...
    l’extase, que de découvrir ce qu’était de prendre quelqu’un et non l’inverse, des sensations nouvelles. C’était trop bon. Notre plaisir dura dix longues minutes au bout desquelles nous jouîmes ensemble. Apres cela on s’endormit côte à côte, heureux pour lui et heureuse pour moi. Le lendemain matin, me réveillant avant lui, je passa sous les draps pour le réveiller à l’aide d’une gâterie. Il se réveilla en gémissant et éjacula quelques minutes plus tard. J’avais pris mon petit déjeuné, il commença donc le sien. Pendant ce temps là, je filai à la douche. Il me rejoins un peu plus tard et commença à me caresser. Je l’embrassai, quand il me retourna et me pris, tendrement, par derrière. Ce fut le début d’une journée agitée. On se quitta le soir, quand il rentra chez lui pour se reposer avant le travail du lendemain. Cela ne faisait pas une heure qu’il était parti que Sandra m’appela pour me demander comment avait été ce week-end. Je lui raconta tout et la remercia car elle avait enfin réussit à me faire sortir de ma mélancolie. Je l’invitai à venir manger chez moi, après avoir rangé un peu, pour la remercier comme il se doit. Le repas fini, quelques verres dans le nez et excitées par toute cette histoire, nous n’avons pas pus nous empêcher de continuer dans le même élan qu’avait commencé la journée. Après ce week-end très agité, la vie repris son cour et je du aller travailler. Au travail toutes mes collègues, me voyaient revivre, j’avais plus d’entrain. Je me sentais, après toutes ces ...
«12»