1. ma mère , 25 ans d'amour (10)


    datte: 22/01/2018, Catégories: Inceste, Auteur: adrien-z,

    Nuit d'amour - nuit de noces 2e partie . Allongée sur le côté , mon bras gauche sous son cou , de ma main libre je laissais courir mes doigts sur son corps . J'enveloppais tour à tour chaque sein , mes doigts se rejoignaient sur l'auréole et le téton durci , elle en avait la chair de poule . Je ne sais pourquoi j'ai toujours aimé la courbe de ses hanches . Sur le dos , son ventre un peu creusé faisait ressortir de façon indécente le mont de vénus et sa toison que je fouillais du bout des doigts . En sentant ma main dans le creux de sa jambe gauche elle la replia très haut . Je caressais l'intérieur de ses cuisses , remontais lentement , la faisant languir . Pas un mot , pas une parole . Du bout des lèvres nous échangions de petits baisers , je frôlais les bords de son sillon . Au niveau de sa grotte , sa toison avait gardé la trace de notre première étreinte , toute imprégnée du mélange de sa mouille et de mon sperme qui s'était écoulé pendant son sommeil .Contre mon visage je sentais le souffle de sa respiration de plus en plus profonde . Sous mes doigts son pubis se soulevait lentement . En m'allongeant sur elle j'ai aspiré sa langue dans ma bouche . Tout en suçant sa langue , de mon sexe tendu j'allais et venais dans son sillon sans la pénétrer . C'est elle qui rompit le silence : " Dis moi chéri , qu'est ce qui m'arrive ? " Je t'aime et tu m'aimes , lui dis je en me glissant lentement dans son fourreau , au plus profond de son ventre . Elle me serrai contre elle . ...
    Dans l'obscurité nous avons commencé à parler " Je t'aime mon chéri , comme cela ne m'est jamais arrivé d'aimer avant toi " Elle me confia qu'au travail quand elle pensait à moi , une chaleur montait dans son ventre , la faisant mouiller , l'obligeant d'aller aux toilettes pour s'essuyer et se glisser un tampon . Le visage dans mon cou , son ventre bougeait doucement , elle murmura : "Chéri je suis ta mère , je sais que tu m'aimes très fort , je voudrai aussi même si ce n'est pas possible me sentir plus .... " Devinant son désir j'ai terminé sa phrase : " .... aussi ma femme " Je lui demandai alors : " Natascha veux tu être ma femme " Un "oui chéri " fusa de sa bouche . Cela me faisait tout drôle , pour la première fois j'appelai ma mère par son prénom . Dans l'obscurité nous avons échangé un petit consentement réciproque , amoureux , sentimental , mais qui ne pourrai jamais être enregistré . A la suite de quoi elle me déclara : " Je suis à toi mon chéri " A peine notre consentement échangé , nous avions tous les deux atteint le point de non retour , nos ventres soudés jusque là avaient repris leur va et vient et nous avons joui fortement presque en même temps . Enlacés , nous nous somme rendormis tous les deux . Un frôlement sur le visage me réveilla il faisait jour . Elle était réveillée , tournée vers moi , en appui sur son bras droit . Le drap un peu descendu dévoilait son sein gauche, superbe . Ses cheveux longs et bouclés encadraient son visage comme un casque , elle me ...
«123»