1. Initiations


    datte: 23/01/2018, Catégories: Mature, Première fois, Tabou, Auteur: G12, Source: xHamster

    Récemment, j'évoquais avec ma mère &#034ce fameux été&#034. – De quoi tu te souviens le plus ? Lui ai-je demandé. – De tout ! répondit-elle. – Ouais... c'est difficile d'oublier ces choses. – Si je me souviens... ces évènements ont été vraiment très hard ! dit maman les sourcils levés. Je bande fort en pensant à cet incroyable été... quand j'ai perdu ma virginité avec ma mère, ma tante et mon cousin. L'année de mes treize ans, mon oncle a loué un grand chalet dans les Pyrénées, pour que nos deux familles passent une semaine de vacance. Mon père naturellement est resté à la maison, affirmant qu'il ne pouvait pas prendre une semaine de congé à cause du travail, et d'ailleurs, il n'a jamais été le type à aimer sortir. Ça ne dérangeait personne d'ailleurs. Ma mère et son mariage ! papa n'est pas des plus affectueux, et mon oncle ne l'aime pas toute façon. Alors le lundi matin mon oncle Francis, tante Barbara et le cousin Robert, sont venus nous chercher. Nous avons jeté nos sacs à l'arrière du camping-car pour un trajet de deux heures. Francis, âgé de quarante-trois ans, cheveux courts, conduit. Sa femme Barbara, du même âge, est assise à côté de lui. C'est une méditerranéenne rondelette, bien foutue avec les cheveux bruns courts, les yeux bruns, peau mate, et un sourire rayonnant. Je ne le pensais pas beaucoup à l'époque, mais Barbara était vraiment chaude. Mon cousin Robert, brun comme sa mère, assis avec moi sur la banquette arrière, avec ma mère Sophie, trente-huit ans, ...
    petite blonde aux yeux bleus, avec un sourire rayonnant et la peau claire comme peut l'être une blonde. Des années de danse classique lui ont fait des jambes athlétiques et fermes. Je suis juste comme elle, seulement avec un beau teint halé. Quand nous sommes arrivés au chalet, nous étions tous fatigués mais heureux. La maison a deux étages, avec trois chambres à coucher, deux à l'étage et l'autre en bas près de la cuisine. Robert et moi avons pris une chambre, ma mère une pour elle, ma tante et mon oncle celle du bas. Nous nous sommes installés rapidement, voulant profiter à fond de la semaine, surtout depuis que nous avions laissé une vague de chaleur écrasante chez nous et l'air frais de la montagne était parfait. Les premiers jours rien de spécial n'est arrivé. Mon oncle s'occupait de la maison, tandis que ma mère et ma tante ont passé la plupart de leur temps papoter. Robert et moi avons essayé de notre mieux pour ne pas nous ennuyer. Puis vint ce matin, quand mon oncle a reçu un appel du travail. Il travaille pour une grande entreprise et ils étaient désespérés de le trouver parce qu'avec la canicule tout le monde voulait installer la climatisation. Il a dû retourner travailler. Je suppose que nous aurions tous dû rentrer, mais il a dit qu'il allait essayer de revenir le soir. Il ne l'a jamais fait. Ma mère et ma tante ont attendu, mais sur les huit heures, le téléphone sonna. Mon oncle expliqua qu'il allait passer la nuit à la maison, qu'il y avait plus de travail que ...
«1234...»