1. J’AI TROUVÉ MON MAÎTRE -2


    datte: 23/01/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Gay, Auteur: motspassants, Source: xHamster

    Depuis que j'appartiens à Eric, ma vie est pleine et cadrée. Je n'ai plus à me poser mille questions, futiles ou graves. J'ai une telle confiance en mon Maître, un tel amour pour lui, que je me soumets à l'avance à chacun de ses choix. Lui obéir est source de jouissance mais aussi de confort. Avant, je doutais en permanence de tout, j'étais d'une timidité maladive, et me croyais invisible. Aujourd'hui, je ne doute plus de rien puisque mon Maître connaît les réponses. Il me suffit d'exécuter ses ordres, en y mettant toute l'ardeur dont je suis capable, puis de guetter (un peu fébrile quand même) son acquiescement, qu'il exprime d'une main posée sur mon cul, d'une fessée tendre, ou d'un coup de langue sur mes paupières. Aujourd'hui, j'ai vaincu ma timidité, puisque j'ai la chance, inespérée, de vivre auprès d'Eric, de ne plus faire un pas dehors (ou presque) sans sa présence, virile et dominatrice. Je n'ai plus peur puisque j'avance dans l'ombre d'un vrai Mâle, protecteur au point que même son odeur me sécurise. Aujourd'hui, je ne suis plus invisible puisque mon Maître, par extraordinaire, a choisi de me posséder, moi, Guillaume, de me prendre sous son aile, de m'imposer sa puissance, et, je le sais, de m'aimer. Car il est le seul à m'aimer comme il faut, le seul à m'avoir appris l'amour, les gestes de l'amour, le seul à avoir pressenti ma nature d'esclave. Le seul à remplir ma vie, mes rêves, mon cul, ma bouche ! Eric, l’Homme à qui j’appartiens ! Depuis deux jours, il est ...
    en voyage professionnel. Je me sens perdu sans lui, j'ai l'impression de n'être plus rien… Mais je sais quoi faire, mon Maître a tout prévu ! Avant de s'absenter, il a eu la bonté de me notifier mon emploi du temps, jour par jour, heure par heure. Et puis, Eric m'envoie quantité de SMS, m'appelle souvent, continue de me dominer malgré la distance. Du reste, il sait que je pense à lui, qu'il occupe toutes mes pensées, que le simple fait d'entendre sa voix, par téléphone, me réjouit mais aussi me noue le cœur. Il m'a enchaîné à sa f***e, à sa virilité, m'a si bien dressé que je suis, loin de lui, comme un enfant privé de ses parents. Je l'avoue, j'ai besoin de mon Maître pour me sentir entier. J'ai besoin de Lui comme un champ a besoin de pluie, le jour du soleil, et comme le vide a besoin du plein ! Entre autres devoirs, mon Maître m'a ordonné d'écrire un texte, où je raconterai une journée, ordinaire, de mon existence auprès de lui. Pari presque impossible : aucune journée, près d'Eric, n'est pour moi ordinaire ! Sa seule présence, la façon qu'il a de bomber le torse, de plisser le front, de se gratter la bite, me bouleversent et me font basculer dans un autre monde ! Néanmoins, je veux tâcher de le satisfaire. Et vais décrire une journée récente, un lundi de mars. Un lundi comme les autres, et cependant unique, un lundi vécu dans l'ombre de mon Mâle. La nuit, je dors au moins neuf heures, et remue peu. Je ne connais alors que deux positions, soit pelotonné sur le côté, en ...
«1234...11»