1. La salope de mon beau-père


    datte: 26/01/2018, Catégories: Anal, Gay, Transexuels, Auteur: valeriecheriecoquine, Source: xHamster

    Cela fait maintenant 4 mois que je suis « elle ». Je me suis rendu deux fois à mon travail, vêtue de façon plutôt androgyne et Jacqueline, mon employeur, n’a fait aucune remarque. Mes cheveux ont poussés, j’ai les oreilles percées. Je n’hésite plus à sortir de jour habillé en femme. Petit à petit je constitue ma propre garde robe de vêtements et de lingerie. Mon pêché mignon, les chaussures à talons. J’en ai déjà une dizaine de paires. Un samedi matin ma femme est partie assez tôt au salon je me suis préparé normalement pour une journée solitaire. J’ai prévu de faire des coures donc je ne suis pas trop « pute ». Un pull blanc très fin en mohair col danseuse qui me fait un très beau décolleté, dommage que je n’ai pas comme Caro des bonnets C. Une mini jupe droite en lycra beige suffisamment longue pour cacher l’élastique de mes dim-up de même couleur. Je suis chaussée d’une paire de bottine marron aux talons de 7 cm (c’est la bonne hauteur pour déambuler dans la rue, en soirée je porte facilement 10 cm…) Un maquillage assez léger pour masquer le peu de virilité qu’il me reste. Je me sens parfaitement bien dans ma peau de femme. Il est 10h00, je m’apprête à sortir le carillon de la porte sonne. C’est Jean, mon beau père (le nouveau mari de la mère de ma femme) qui est en bas de l’immeuble. Il souhaite monter pour réparer le lave linge qui fait des siennes depuis quelques jours. Je suis paniquée. Personne dans ma belle famille n’est au courant de cette nouvelle vie. Je dois ...
    réagir, je n’ai pas le temps de me changer. Jean à 62 ans, il est particulièrement beau et a une réputation de don juan bien établie. Je le fais monter, en lui ouvrant je lui explique, en bafouillant, que je fais des essayages pour une soirée « travestie » à laquelle nous nous rendons Caro et moi ce soir. Il ne dit rien et va directement dans la salle de bain pour la réparation. Il démonte, nettoie et remonte pendant une trentaine de minutes sans même me jeter un regard. Je suis quand même un peu déçue qu’il ne me trouve pas appétissante… Fier, il me rejoint au salon pour m’annoncer que tout fonctionne. - Tu es vraiment hyper féminine et même plutôt sexy. On s’y tromperait. Ah, je suis un peu rassurée. - Tu m’offre un café ? Je m’exécute et je vais à la cuisine. Pendant que je m’affaire autour de la cafetière, il vient se coller dans mon dos. Je le sens contre mes fesses, il pose ses mains sur mes hanches. - Tu vas faire des ravages à ta soirée. Je me laisse aller contre lui et lui avoue : - Il n’y a pas de soirée, depuis quelques mois je vis comme ça… - C’est pour ça qu’on ne te voyait plus. Et Caro, elle sait ? Elle en pense quoi ? - C’est elle qui a commencé à me travestir et depuis nous vivons des super moments. Il me retourne, avec mes talons je suis aussi grande que lui. Il prend ma bouche, glisse sa langue entre mes lèvres. Je lui rends son baiser avec fougue. Nous nous installons dans le salon, nous reprenons notre baiser, langue emmêlée, ses mains parcourent mon corps. ...
«123»