1. Nouvelle dans la région, j'expérimente de nouvelles choses (2)


    datte: 29/01/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Sophie Leeloo, Source: Xstory

    Je ne gémissais plus, je hurlais de plaisir. Jusqu'à cet orgasme, le plus gros orgasme que je n'avais jamais eu. Pour le moment... J’avais terriblement envie de lui, tout me plaisait. J’avais envie de le découvrir, de gouter à son corps, de m’offrir à lui. Non sans être rassasiée, je me redresse du canapé où je m’étais installée. Et commence à embrasser Paul sur le torse, sur le ventre, jusqu’à arriver à son intimité. Je prends alors mon souffle et entame une fellation digne de ce nom, comme pour le remercier de tout le bien qu’il m’avait procuré. Une main sur son sexe, et ma bouche commence à engloutir son gland, puis à chaque nouveau vas et viens avec ma bouche, un peu plus de son sexe entre Je ne le lâche pas du regard, je veux voir toutes ses réactions. - Tu aimes ça ? - Je crois qu’à mon tour je ne peux pas te mentir Sophie, tu es incroyable. Ne t’arrête surtout pas. Et je reprends de plus belle, ses encouragements m’ont donné envie de plus, j’accélère alors mes mouvements, en lui offrant la plus belle des fellations de ma vie, comme dans les films. Je l’entends gémir de plus en plus, se laissant aller et oubliant tout le reste. Quelques minutes après le début de ma fellation, j’entend son téléphone sonner Nous nous regardons tous les deux et je lui dis d’aller répondre, c’est peut-être important, (surtout à cette heure de la nuit). Il se lève donc et décroche. Paul passe plusieurs minutes au téléphone avec l’inconnu. - Euh Oui Eh bien attend, je vais voir ce que je peux ...
    faire. Il s’avance vers moi ( ) - Sophie, je suis un peu embêté de te demander ça Mon meilleur ami a un souci, sa copine l’a viré de chez elle et il ne sait pas où dormir ce soir Je me suis dis que, étant donné que je t’ai dit que je restais ici Il pourrait peut-être venir ? Tu n’es pas obligé d’accepter. A ce moment là, je me dis que ce n’est pas possible, on commençait tout juste à s’amuser, il ne peut pas me faire une chose pareille, mais je me dis qu’après tout, nous pourrions sûrement bien nous amuser à trois ! - C’est d’accord, j’espère que ce n’est pas trop grave avec sa copine. - Merci ! Tu es vraiment géniale. Cela me permettra en plus de pouvoir faire des connaissances dans la région, ce n’est pas plus mal. Paul s’éloigne de nouveau, certainement pour affirmer à son ami qu’il peut venir. - Merci encore Sophie, c’est très gentil de ta part. - Si je peux rendre service c’est avec plaisir. Il en a pour longtemps à arriver jusqu’ici ? - Seulement 5 minutes, il est à deux rues d’ici. - Très bien, attendons-le. On continue le film ? Quelques instants plus tard, le téléphone de Paul sonne de nouveau, son ami est arrivé. Je me lève du canapé pour aller l’accueillir. Lorsque j’ouvre la porte, je vois un homme totalement différent de Paul. Un petit blond aux yeux verts, un peu potelé et le teint pâle. - Bonsoir, Sophie enchantée ! Entre je t’en prie. - Bonsoir, moi c’est Louis, merci. On se retrouvent donc tous les trois dans le salon, à se raconter nos vies. Nous parlons de ...
«12»