1. Un hétéro, enfin!


    datte: 31/01/2018, Catégories: Anal, Hardcore, Transexuels, Auteur: AlphaLuver, Source: xHamster

    J'ai toujours voulu être possédé par des mecs hétéros, que j'assoçiais carrément au statut de dieux vivants... et au fond de moi je me suis toujours senti plus féminin que masculin. Sans pourtant faire la folle ou pour faire un métier de drag queen. Non : je ne voulais qu'être la petite femme des Hommes, une fille de joie pour les faire jouir quand ils sont célibataires ou que leur femme les boudent, quand ils reviennent trop stressé du boulot, etc. J'ai refoulé pendant des années cette envie car j'avais peur. Peur de me faire violenter par des mecs n'acceptant pas du tout que je flirt avec eux. Peur d'être vu comme ''une tapette de plus'', point final. C'est vers mes 30 ans que j'ai décidé de m'assumer, de faire une femme de moi pour les Hommes qui le méritent. Étrangement, je me sentais plus jeune, comme si je renaissais, que j'avais à nouveau 18 ans, prête à être séduite par un tas de mecs voulant me baiser la chatte pour leur propres plaisirs de mâles en chaleur. J'ai rencontré un beau grand mec de 35 ans sur un site de rencontre, en couple avec une fille mais curieux d'essayer de baiser un ''cul de travesti''. Pour lui, alors, je me suis mise toute sexy, j'ai fais le catwalk, j'ai porté des faux seins, une robe montrant mes jambes, mes courbes... Le mec salivait en me voyant, j'avais l'impression d'être tombé sur un loup sauvage désirant faire de moi sa proie. Nous nous sommes rencontré dans une chambre de motel qu'il a payé comme un gentlemen. Et là il s'est tout ...
    simplement avancé vers moi, a caressé mon visage en me regardant dans les yeux, comme si j'étais la plus belle fille au monde, puis m'a embrassé avant de me mettre à genoux devant son jeans ouvert. Il m'a frotté la queue sur le visage pour bien marquer son territoire avec son précum, puis il me l'a bien fourré en bouche. Je me suis mis à le sucer avec plaisir, désir et passion. Lui, il forçait un peu sur ma tête pour me donner un rythme de succion. Il me disait : ''Oh oui ma belle, vas-y, suce-moi bien... C'est trop bon... T'aimes ça, la queue, toi, hein?'' Puis, sans avertir, il m'a brusqué, m'a poussé par terre, m'a retourné sur le ventre en me claquant les fesses, remontant ma robe pour découvrir mon trou, ma chatte de garçon... Il a craché sur sa queue puis m'a bien enfoncé son membre en moi. J'étais toute ouverte et il n'y allait pas de main morte. Il continuait de me parler : ''T'aime ça, ma pute? Tu veux que je te mette enceinte, hein?'' Et c'est ainsi qu'après quelques minutes, il a râlé comme un a****l en poussant bien au fond sa queue. Son sperme se vidait en moi et je me sentais remplie, comblée. Et tout aussi rapidement, il s'est levé en rattachant son pantalon. Avant de partir, il m'a dit ''J'y vais, j'ai une date avec une fille ce soir pendant que ma blonde travaille... Mais merci ma belle, ça m'a permis de ne pas baiser cette fille le premier soir et d'avoir meilleur apparence. On se revoit dans une semaine?'' Et il a tenu sa promesse. C'est ainsi que je suis devenu ...
«12»