1. Un p'tit jeune bien mignon (histoire vraie)


    datte: 31/01/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: AlphaLuver, Source: xHamster

    C'était il y a très peu. Je me jurais de ne pas rencontrer, tout rendait la chose difficile. Mon père que j'héberge toute la semaine, le rush au travail qui me fait finir plus tard, le stress occasionné par ma futur transition, etc. Finalement, en cette fin d'année, un p'tit jeune hétéro est venu discuter avec moi sur un site de rencontre. 23 ans, assez masculin, charmant physiquement. Il était gentil, poli, mais insistant sur le fait qu'il voulait me rencontrer pour se faire sucer. Il m'a demandé si je pouvais me déplacer mais à 23h30 le soir, la veille d'une journée de travail alors que j'étais épuisée... J'ai suggéré de se voir un autre moment quand la disponibilité serait meilleure. Finalement, il me dit qu'il va venir me voir avec son camion. J'accepte car son profile vérifiée me prouve que je peux avoir confiance et qu'il semble sympa. Je me prépare vite fait. Pas de robe, en plein hiver c'est trop froid. Alors je mets le maquillage nécessaire, j'arrange mes cheveux, mon coeur bat, j'espère qu'il va me trouver féminine malgré que je n'ai pas encore commencé les hormones. Le coeur bat toujours quand je sors et le rejoins dans son camion. Il est mignon et porte une casquette cachant ses cheveux plus longs que sur ses photos. Charmant, un peu timide, pas trop du genre à discuter mais à répondre à mes questions (''Ça va? C'était bien pour t'en venir?''), il finit par se parker quelque part. Tout bonnement, sans rien rajouter, il dézippe son manteau, son pantalon et me ...
    montre son sexe au repos. La femme soumise que je suis est tout de suite en chaleur, j'ai envie de lui donner du plaisir, de le rendre heureux. J'enlève mon manteau, je me baisse pour lui et je commence à lécher, embrasser sa queue pendant qu'il met son bras sur mon dos. Il soupire, gémit, il commence à bander pendant que je l'ai au complet jusque dans la gorge, ma bouche lui fait du bien. Ma langue tourne autour de son prépuce avant de pénétrer l'ouverture et chatouiller son gland. Je décalotte son pénis et me met à l'oeuvre. C'est chaud, c'est doux, de plus en plus dur et trop bon... Je l'ai au complet entre mes lèvres et je me baise la gueule avec son membre virile, puissant. Je salive, je le branle avec ma bave, je lèche ses couilles, lui embrasse encore la queue car je l'adore. Il me tient la tête pour m'encourager à continuer. Il fait chaud dans l'auto et ça sent la job de gars. Je me dis qu'il est peut-être jeune garagiste, ses mains épaisses et un peu rudes en serait la pruve. Puis, en quelques minutes, ça vient. Tout en tenant ma tête sur sa queue presque complètement dans ma bouche, il me dit ''arrête pas... arrête pas, j'vais jouir...'' et en gémissant de plus en plus fort, je sens son sperme jaillir, jet après jet au seuil de ma gorge. Il goûte bon, il goûte le mâle. J'avale, je le suce encore un peu, caresse son membre, lui demande si c'est sensible et sourit en me disant ''oui'' timidement. Puis il attend que j'arrête avant de se rhabiller, de repartir l'auto et de ...
«12»