1. L'ébène du fantasme


    datte: 01/02/2018, Catégories: fh, fhhh, couple, couplus, cadeau, fépilée, hotel, revede, noculotte, fmast, Oral, Oral, Oral, pénétratio, double, Partouze, fdanus, fsodo, yeuxbandés, couple, Auteur: Be, Source: Revebebe

    Valérie rentra de son travail vers 17 h, comme tous les jours depuis un mois. Son travail de cadre dans une PME spécialisée dans les infrastructures réseau l’accaparait beaucoup d’ordinaire, mais la baisse d’activité de ces derniers temps lui permettait de terminer plus tôt. Elle pouvait ainsi profiter des journées plus longues de l’été naissant dans le jardin de leur propriété. Elle flânait ainsi au milieu de la verdure, coupant ici ou là quelques fleurs pour embellir son intérieur. Valérie adorait ce sentiment de perdre son temps après une journée de travail. Parfois, elle s’allongeait sur une chaise longue, et attendait le retour de son homme. Elle était mariée à Paul depuis bientôt cinq ans. Ils formaient, à trente-deux ans, un beau couple, mais sans enfant. Trop pris par leurs carrières respectives, ils ne s’étaient pas encore senti l’âme de parents. Ils profitaient de cette liberté pour s’octroyer des week-ends de détente dans des endroits très différents, au gré de leur humeur du moment, afin de sortir des contraintes de leurs professions. Ces escapades étaient toujours l’occasion d’étreintes amoureuses passionnées et intenses. Paul adorait ces moments de complicité sexuelle avec Valérie. Il avait connu beaucoup de femmes avant Valérie. De nature bon vivant, il avait profité de la vie. Ses années d’étudiant l’avaient vu s’amuser avec les filles, quoique toujours respectueux d’elles. Chacune de ses conquêtes lui avait permis d’expérimenter de nouvelles choses. Bel ...
    homme, bien fait, agréable à regarder, vif d’esprit, il avait plu tout de suite à Valérie. Elle adorait le détailler quand il était nu sous la douche, sans qu’il soit au courant. Mater son joli cul l’émoustillait particulièrement et parfois le rejoignait-elle sous la douche, toujours par surprise, pour lui frotter le bas du dos et profiter de ce corps délicatement parfumé. Elle n’avait pas eu la même vie que Paul avant de le rencontrer. Deux ou trois garçons, quelques relations sexuelles, une première fois d’une banalité navrante. Valérie était pourtant très jolie. Elle ne correspondait pas pour autant aux canons de beauté des magazines, avec ses formes très tôt épanouies. Mais ses traits fins, sa bouche délicatement ourlée, ses yeux verts pétillants d’intelligence et sa poitrine aux proportions parfaites avaient, dès le début, fait tourner la tête des garçons, de ses camarades de collège aux étudiants du campus. Pourtant, Valérie avait toujours privilégié ses études. Étudiante, elle s’accordait de temps en temps une liaison amoureuse, juste pour se conformer à ce qu’elle pensait être la normalité. Son expérience des jeux de l’amour était alors réduite à sa plus simple expression et sa rencontre avec Paul lui avait permis de s’épanouir dans ce domaine. Ils faisaient l’amour souvent. La chambre était le lieu principal de leurs ébats, mais ils savaient pimenter leur sexualité en s’ébattant dans les autres pièces de la maison ou dans des lieux extérieurs, parfois insolites. Les ...
«1234...12»