1. Emilie : directrice et trainée du lycée (7)


    datte: 01/02/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Severine45, Source: Xstory

    Suite : A minuit et demi, je travaillais encore dans ma chambre (paperasse ) lorsqu’enfin, on frappa à ma porte. Je me lève pour aller ouvrir et découvre Antoine en T-shirt et jogging, l’air un peu hésitant. - Comme convenu me dit-il - C’est parfait, entre. Cette première nuit avec Antoine fut on ne peut plus classique. Je me suis déshabillée délicatement pour son plus grand plaisir, il m’a prise en missionnaire dans mon lit et a jouit sur moi assez rapidement (je ne l’ai pas laissé me remplir pour respecter ma promesse envers Florian). Moi-même, je n’ai pas joui mais j’ai adoré me faire pénétrer par un jeune puceau. Sa timidité était rafraichissante. Une demi-heure plus tard, il était partit, non sans que nous ayons pris rendez-vous pour le soir suivant. Ainsi, cette semaine, nous avons baisé tous les soirs où j’étais à l’internat, Antoine se révélant, au fil des soirs, finalement assez bon amant et surtout excellent lécheur ! Son envie de vouloir bien faire l’e forçait à s’appliquer et il me broutait presque mieux que Florian. La taille de son sexe ne limitait finalement que peu mon plaisir lorsqu’il me pénétrait. Mais je n’étais alors moi-même qu’une débutante sur le plan sexuel Durant le weekend qui suivit et durant lequel je me suis à nouveau entrainée à la sodomie, une idée naquit en moi. Et si la taille modeste de son sexe devenait un atout ? Le mardi soir suivant, dans ma chambre, Antoine était en train de me prendre par derrière après m’avoir donné un premier ...
    orgasme en me léchant. Je décide alors de franchir le pas après avoir hésité 10 000 fois. - Antoine ? - Oui ? - Ça te dirait de - De ? - De me sodomiser ? - Oui, comment je pourrais refuser ?? Vous aimez vous faire enculer ? - Ce sera ma première fois mentis-je un peu. Je voulais essayer avec toi ! - Ah bon ? Je suis honoré. - Soit doux - Ne vous inquiétez pas c’est ma première fois aussi ! Antoine sort alors de ma chatte et lubrifie mon anus avec sa langue et son doigt. Il commence par me l’enfoncer un peu puis enfile tout son majeur en moi. Je souffle fort, essayant de garder mon sang froid. Puis, enfin, il pose son gland sur mon anus et appuie. Mon anus tarde d’abord à s’ouvrir puis, en me détendant au maximum, cède à la pression et absorbe le gland d’Antoine. - Ca y est, je suis dedans. - J’ai sentis ! Vas-y mollo Antoine commence donc à pousser pour progresser en moi en tirant sur mes fesses pour écarter mon anus. Il est très doux mais son diamètre, supérieur à celui de mon petit vibro, me dilate le cul. Sentant une résistance dans la pénétration fort peu agréable, je lui demande : - Lubrifie encore ! Il se retire alors, crache dans sa main et s’enduit le sexe de salive. Il crache aussi sur mon anus et en lubrifie l’entrée avec deux doigts le coquin. Puis il retourne dans mon fion, retrouve sa place initiale facilement et finit par s’enfoncer entièrement grâce à de prudents vas-et-viens. - Ouhh, tu es loin mon cochon ! dis-je en soupirant. Ça te plais de m’enculer ? - C’est ...
«1234»