1. Une aventure érotique : Li la Japonnaise


    datte: 02/02/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: DeLaLune,

    Li est une petite brune adorable. Japonaise, elle est venue finir ses études d’archéologie médiévale en France. Malgré ses vingt quatre ans, on lui en donnerait à peine quinze. Son air fragile et naïf n’est qu’un leurre car quand on la connaît mieux on s’aperçoit vite que la jeune femme est une coquine patentée ! Très branchée culture « manga » elle s’habille souvent en petites tenues courtes qui rappellent les tenues érotiques de certaines héroïnes de ces bandes dessinées asiatiques. Inutile de dire que les garçons sont comme fous quand elle se promène ainsi vêtue ! A première vue donc, elle parait un peu timide et il n’est pas forcement facile de l’aborder. Pourtant habitant le même quartier qu’elle, j’ai eu souvent l’occasion de la croiser. A chaque fois je fantasmais dur sur ses jolies jambes dévoilées par ses minis jupes Un beau jour, plus courageux qu’à l’accoutumé, j’osais lui proposer de venir boire un café avec moi ! Surprise et farouche, elle allait refuser quant elle aperçu le sac que je tenais à la main : une poche d’un magasin spécialisé en culture manga ! S’ensuivie une conversation sur ce magasin et sur le choix de mes achats ! Manifestement, et c’en est heureux, nous avons une même passion : la bande dessinée Devant un café je pu la contempler de plus près : ses cheveux noirs auxquels elle avait fait deux petites couettes, son regard profond duquel deux billes noires luisaient, son sourire mutin, ses courbes parfaites me faisaient fondre et battre le cœur. ...
    J’ai eu quelques aventures avec des filles, mais aucune n’arrivent ne serai ce qu’à la cheville de Li ! J’ai tout simplement devant moi une déesse ! Bien que troublé, j’arrivais quand même à soutenir la conversation et appris qu’elle vivait seule et ne connaissait pas grand monde dans cette grande ville qu’est paris. Je sautais donc sur l’occasion et lui offris mon hospitalité pour la soirée pour que l’on fasse mieux connaissance. A ma grande surprise et à mon grand bonheur elle accepta, elle avait même l’air heureuse de mon invitation. Le soir venu, une complicité c’est très vite installée entre nous deux, si j’en croyais ses regards appuyés et ses poses qui se voulaient envoûtantes : chose époustouflante à mes yeux, je lui plaisais ! Joueuse, elle croisait et décroisait bien haut les jambes, assise au peu enfoncée dans un de mes fauteuils, j’arrivais à voir sa petite culotte rose. En sueur, je ne savais pas trop comment me comporter quant rieuse, elle se leva et s’approcha de moi pour prendre ma tête dans ses mains. Me regardant droit dans les yeux elle se pencha et m’embrassa tendrement sur la bouche. J'étais aux anges et je la serais alors dans mes bras, sentant son cœur battre la chamade au travers le fin tissu de sa chemisette. Elle me dit que je lui plaisais énormément et que j’étais tout à fait son type d’homme ! Cela tombait bien ! Li est tout à fait mon type de femme Remarque à qui elle ne plairait pas ? M’apprenant qu’elle était en manque de sexe depuis un moment ...
«12»