1. Infidélité en guadeloupe


    datte: 04/02/2018, Catégories: Anal, Hardcore, Première fois, Auteur: michelemimi, Source: xHamster

    Il y a quelques années nous sommes allé en Guadeloupe. Nous étions descendus dans un gîte non loin de St François. Nous étions chouchoutés par Henri notre hôte. C'étais une montagne mais d'une gentillesse et d'une prévenance qui contrastait avec sa corpulence . Il était très amical et lorsque mon mari s'’absentait pour faire de la pêche sous marine, il passait quelques instants à me raconter la culture locale. Il me complimentait souvent sur mes formes agréables que mon maillot de bain mettait en valeur. Un soir que j''étais seule, mon époux ayant été invité à une pêche en nocturne, je rêvassais sur mon lit presque nue profitant un maximum de l'air frais de la clim. Je demandais à Henri de me faire un punch comme il savait si bien les préparer. Il frappât à ma porte et sans me soucier de ma tenue, je lui dis d'entrer et de poser le tout sur la table. Henri me dévorait du regard et prenant conscience de ma presque nudité, Je poussais un petit cri de surprise et de honte essayant de cacher maladroitement de cacher mes parties intimes. J'étais tétanisée devant ce grand noir qui me souriait. « N'ai pas peur, tu es très jolie. Ton mari n'est pas là ? Peut-être veux tu passer un moment avec moi et découvrir les saveurs locales ? »» « Mais je heu je mon mari heu enfin je suis fidèle. Dis bredouillant d'émotion. Il rigole un peu et se moque de me voir ainsi troublée. « Les blanches y passe toutes chez moi tu sais ! Et après elle sont enchantée de l'expérience guadeloupéenne. » Tout ...
    en me parlant, il s'est rapproché et d'une main puissante, ferme mais sans brutalité, il s’empare d'un de mes seins et de l'autre m'enserre la taille pour me coller à lui. Il plaque sa bouche sur la mienne et je fonds immédiatement, lui rendant son baiser. Mon corps réagit et je sens des fourmillements bien connu dans mon ventre. Mes seins durcisse et mes tétons se dressent. Je sens ma chatte s 'ouvrir et devenir humide. Henri, avec habilité et voyant que ne me refusait pas m'enlevât prestement mon soutien gorges libérant ma généreuse poitrine. Mon string suis et je me retrouve nue devant ce magnifique black. Il me jette sur le lit et je me retrouve les quatre fers en l'air, livrant à son regard ma chatte humide. « Tu es a croquer blanchette, tu doit être une sacré salope au lit ! » Dans mon euphorie, je m'entend lui répondre : « Oui mon mari me le dit toujours !. » Devant moi il a alors entreprit de se déshabiller. J'étais impatiente de de découvrir ce qui fait fantasmer toute les femmes blanches. Un peu angoissée quand même de découvrir un sexe trop monstrueux pour moi. Quand Henri finit par baisser son slip, dévoilant son sexe très noir, avec un gland tout rose, je poussais un cri de surprise découvrant la taille de l'engin. « Mais Henri il est monstrueux ton truc. » « Non Michèle, tu vas voir je vais bien te la remplir ta petite chatte. Et regarde comme elle prête à accueillir ma grosse queue. Elle dégouline de mouille. » Alors, il vient sur moi et approche sa queue énorme ...
«12»