1. Je pense à toi


    datte: 04/02/2018, Catégories: fh, Oral, pénétratio, attache, fantastiqu, Auteur: Silvio,

    Je suis dans un endroit inconnu. On dirait une très grande maison ou même un château. Je me lève de mon lit. Je ne remarque pas s’il y a quelqu’un à mes côtés. Je suis nu. Je sors de la chambre et je vois un grand corridor avec plusieurs grandes portes de chambres. Les portes sont pour la plupart ouvertes. J’avance dans le corridor. À mesure que je marche, j’entends des femmes qui disent : « Il s’en vient, cache-toi vite. » Il y en a plusieurs. En marchant dans le corridor, je ne me préoccupe pas outre mesure de ces voix mais je remarque qu’elles semblent avoir peur que je revienne dans leur chambre et elles se cachent de moi. J’entends le bruit de personnes qui trouvent refuge en dessous de leur lit ou dans leur garde-robe Je continue à marcher. Au fond du corridor, il y a une chambre avec sa porte grande ouverte. Je n’entends plus aucun bruit. Debout dans le cadre de porte, je regarde au centre de la pièce. Au sol, il y a une femme à quatre pattes qui me regarde et me demande de la détacher. Je la regarde dans les yeux mais ne la reconnais pas tout de suite. Je m’approche d’elle et je remarque que ses mains et ses chevilles sont enchaînées ne lui offrant que très peu de mouvement. Elle semble fatiguée d’occuper cette position inconfortable. Jusqu’ici je n’avais pas réagi à la sensation que les femmes se cachant pouvaient avoir peur de moi et pourquoi, mais maintenant je pense comprendre en sentant mon érection et en constatant que cette jolie blonde, à la crinière racée ...
    est complètement vulnérable car je pourrais profiter d’elle. Je comprends aussi qu’elle sait pourquoi elle est là car on a déjà abusé de sa fâcheuse position. Qui sait? Peut-être je me trompe et elle a volontairement accepté de s’être soumise pour jouer avec un partenaire inconnu En m’approchant d’elle, je sursaute, c’est Johanne ! Celle qui vient tout juste de me larguer parce que je ne pouvais la satisfaire. Mais qu’est-ce qu’elle fait là ? Mais elle ne dit rien et me regarde avec un petit sourire que je connais bien. Elle voit bien que mon pénis est en érection et sait qu’il pourrait se passer quelque chose. Elle ne le dit pas, mais c’est clair qu’elle a envie. De quoi ? Je ne le sais pas mais moi je sais de quoi j’ai envie. Autour d’elle, il n’y a qu’une petite chaise. Je la prends et la place devant elle à proximité de sa tête. Elle est nue. Je suis nu. Je m’assois sur la chaise et place mon pénis près de sa bouche et lui fait signe qu’elle doit me sucer. Elle accepte l’ordre sans broncher et enveloppe mon pénis complètement dans sa bouche. Elle est trop loin de moi pour qu’elle soit confortable mais je n’avance pas ma chaise. Je la laisse avoir de la difficulté à me sucer. Cela ne me dérange pas car je sais qu’elle aime sucer, et qu’elle est capable d’en prendre, des grosses comme des petites. Elle a de l’expérience et m’en a raconté plus d’une. Moi, j’en ai eu que quelques-unes lorsque nous sortions ensemble et j’ai bien l’intention de profiter pleinement de cette autre ...
«1234»