1. Le voyage en Grèce, (ma première fois)


    datte: 05/02/2018, Catégories: Première fois, Auteur: Florence27, Source: Hds

    LE VOYAGE EN GRECE (MA PREMIERE FOIS) A la fin de cette première année en Grande Bretagne j'étais un peu triste de quitter mes amies. En revanche, j'étais très heureuse de la nouvelle de mon père, à savoir que je partais en Grèce pour quinze jours au mois d'août. Je prenais le train à Marseille pour rejoindre le groupe à Cannes. Le voyage étant piloté par un Père Jésuite, ami de mes parents, et qui avait organisé ce voyage avec des filles et des garçons de collèges confessionnels d'une ville au-dessus de Cannes. En face de moi est venu s'asseoir un garçon d'environ vingt ans. Ses yeux bleus, sa tenue, et de plus le fait qu'il lisait un hebdomadaire américain ont attiré mon attention. Je me suis rendu compte qu'il parlait l'anglais quand je l'ai vu faire les mots croisés, cela prouvait au moins qu'il le maîtrisait. Comme il avait posé sur la table un guide sur la Grèce, je me suis hasardée à lui adresser la parole. - Vous vous intéressez à la Grèce ? Lui dis-je, bêtement, ne sachant comment entamer une conversation. - Effectivement, car j'y vais faire un voyage organisé par un ami de mes parents et qui amène d'autres étudiants. - Curieuse coïncidence car moi aussi. L'ami de mes parents s'appelle le Père L. Feriez-vous partie de ce groupe ? Sa réponse affirmative m'a comblée de joie, car je le trouvais très agréable, et de plus, je ne serai pas la seule intruse dans un groupe où tout le monde devait se connaître. Je lui ai demandé s'il s'entraînait à l'anglais en lisant une ...
    revue américaine. - Je n'en ai pas besoin, ma mère est américaine et je suis bilingue. - Je viens de passer un an à Londres et le mien n'est pas trop mauvais, mais grâce à vous, je vais faire encore des progrès ! ! ! Il me troublait et je me sentais gourde ne sachant pas quoi dire d'intéressant. Il me regardait de ses yeux d'un bleu profond, mais sans curiosité malsaine, simplement pour m'écouter et savoir qui je pouvais être. C'était la première fois de ma vie, que devant un garçon, j'avais une telle réaction. Je ne me posais pas la question : ai-je envie qu'il me caresse, qu'il me suce, aurais-je plaisir à le sucer ? Non, j'avais envie qu'il me parle, envie de le regarder, d'admirer ses mains à la fois fines et nerveuses, de me perdre au fond du bleu de ses yeux. J'étais d'habitude très à l'aise avec les garçons, là je me sentais comme paralysée et timide ce qui ne correspondait pas à mon caractère. - Puisque nous allons faire un voyage et nous côtoyer pendant près de trois semaines, je vous propose : 1) de nous tutoyer, 2) de décliner nos prénoms, le mien, c'est Michel ou Mike, en fonction du côté de l'atlantique où je me trouve 3) que tu acceptes d'aller boire un verre au bar pour faire plus ample connaissance. Tout cela avec un délicieux sourire naturel. - Mon Prénom est Florence et j'accepte avec plaisir les deux autres propositions. En nous acheminement vers le bar, il me prit par le bras pour m'éviter les ballottements du train. Ce contact fit passer dans tout mon corps ...
«1234...7»