1. Une mise au point difficile


    datte: 05/02/2018, Catégories: fh, couple, Oral, pénétratio, Auteur: Cidoup,

    Résumé : Après la découverte de leur infidélité commune, Pierre avec sa secrétaire, Juliette avec un patient de sa fille à la demande de celle-ci, le couple a participé à sa première partouze chez leur gendre et leur fille en compagnie d’amis des jeunes. Pierre, qui n’a pas brillé par ses piètres performances a dû, pour se racheter, sucer son gendre et accepter d’être sodomisé. __________________________________ Pierre s’étire dans le lit. Le soleil qui diffuse dans la chambre par les volets entrebâillés, dessine une raie brillante sur le tapis. Où se trouve-t-il ? Ah ! C’est vrai ! Juliette et lui dorment chez leur fille ! Peu à peu le souvenir de la veille remonte à sa mémoire. Mon dieu ! Quelle soirée ! Est-ce la réalité ou a-t-il rêvé qu’il se faisait enculer ? Il porte la main à son anus, c’est encore sensible. Oui, il s’est fait sodomiser ! Et par son gendre qui plus est ! Quelle honte ! Comment a-t-il pu s’abaisser de la sorte ? Il caresse autour du petit trou, introduit un ongle timide. Il frémit. La sensation, la douce sensation du manchon (des manchons devrait-il dire car l’ami du couple a participé lui aussi) qui dilatait les chairs est encore présente. Cela ne lui a fait aucun mal, au contraire. Il rougit au rappel de la jouissance intense qui l’a submergé quand les jets de foutre ont envahi ses intestins pendant qu’il déversait sa semence entre les doigts de Juliette. Aussi bon qu’avec Lucienne sa secrétaire non quand même pas Zut ! Il sait plus ! Serait-il un ...
    homo qui s’ignore ? Juliette Quand il pense qu’elle l’a surprise dans les bras de Lulu ! Va-t-elle lui pardonner ? C’est ce qu’elle affirmait hier soir mais n’était-ce pas sous le coup de l’émotion après les débordements de la soirée ? Ce matin sera-t-elle toujours du même avis ? À ses cotés, elle remue encore endormie. Le drap qu’elle entraîne en se retournant, glisse et dévoile le postérieur. Il la regarde avec tendresse. Elle a encore de beaux restes, son épouse, malgré ses cinquante-cinq ans. Il tend la main et frôle les rondeurs. Un frémissement parcourt la peau et les fesses se recouvrent de chair de poule. — Tu dors ? murmure-t-il. Pas de réponse. Juste le postérieur qui se déplace de quelques millimètres comme pour mieux s’offrir aux caresses. Pierre sourit, son épouse désire un réveil en douceur. Il y a longtemps que cela ne leur était pas arrivé. Rien de plus opportun pour une réconciliation, mais se souviendra-t-il du cérémonial d’antan ? Oui ! Ça y est : d’abord gratouiller entre les omoplates, et le long de la colonne vertébrale. Un petit bouton, minuscule, accroche l’ongle. Il résiste à la tentation de l’ôter, non, ce ne serait pas une bonne idée. Ensuite masser le dos de la paume et terminer par un effleurement des doigts avant de passer aux reins où il recommence. En dernier il s’attaque aux fesses mais là, il parachève la caresse en promenant le gland sur la raie. — Mmmh ! Juliette s’allonge sur le ventre, les cuisses légèrement écartées. Pierre insiste d’un, ...
«1234...8»