1. Juste une soirée


    datte: 06/02/2018, Catégories: fh, couple, amour, Oral, Oral, pénétratio, couple, Auteur: Claude2, Source: Revebebe

    Une semaine de déplacement, plusieurs hôtels, des heures passées dans les aéroports, enfin à la maison ce vendredi soir. J’ai pris l’habitude de ces périodes hors du domicile, mais c’est toujours avec plaisir qu’une telle semaine s’achève. Je retrouve ma compagne, Nathalie. Elle a mis sa longue robe moulante qui dessine ses formes. Est-ce par hasard ? Rapidement je me colle à elle pendant que nous échangeons un long baiser. Je goutte ses lèvres. Nos langues se touchent timidement. C’est à chaque fois des sensations uniques ! Mes mains remontent sur ses fesses rebondies, sur ses reins, et je ressens déjà mon sexe qui pointe, cherchant une place entre nos deux corps soudés. Mais cet avant-goût du plaisir s’interrompt rapidement, Nathalie m’annonce qu’elle doit faire quelques courses si nous voulons manger ce soir, et je dois déballer mes valises. Je dois vous préciser que nos enfants ont tous quitté le domicile et poursuivent leurs études. Nous nous retrouvons ainsi comme un jeune couple et nous savourons cette nouvelle vie. Cela nous offre de nombreuses possibilités pour des câlins à toutes heures de la journée. À son retour du village, je ne cesse de l’admirer, de découvrir la forme de ses seins qui soulèvent le tissu de sa robe, et j’essaye de deviner la place de ses tétons aux petits renflements qui se dessinent sous le tissu. J’en profite pour les envelopper de mes mains quand Nathalie veut bien rester sans bouger quelques instants. Nous partageons les nouvelles que ...
    nous n’avons pas pu échanger lors de nos fréquentes conversations téléphoniques. La soirée se déroule, ponctuée de caresses et baisers furtifs. Mais la fatigue de la semaine ne tarde pas à se faire sentir et nous décidons donc de rejoindre notre chambre avec le plaisir de savourer le long week-end qui nous attend. Je me glisse dans les draps frais après une bonne douche et Nathalie me rejoint rapidement avec son air coquin. Je l’attire sans attendre contre moi et défais délicatement la ceinture de son peignoir qu’elle a pris la peine de conserver. Aussitôt, j’aperçois entre les deux pans de tissu son ventre plat, la naissance de ses seins et son pubis où se dessine une petite bande noire. J’ose une première caresse et découvre plus largement ses seins. Tiens, ils pointent déjà ! J’observe ses tétons qui se détachent clairement de ses aréoles brunes. Ils la trahissent toujours en passant rapidement d’une totale discrétion digne d’une jeune fille encore vierge à deux pointes tendues et arrogantes. Les effluves de son corps atteignent mes narines et je prends égoïstement une grande inspiration pour m’enivrer de cette odeur féminine. Je dégage totalement son peignoir, Nathalie est maintenant totalement nue sur le lit, offrant son corps à mon regard. Ma fatigue a disparu, et je me lance dans une série de baisers sur l’ensemble de son corps. Sa peau est délicieuse, chaude. Chaque partie de son anatomie a une douceur particulière sous mes lèvres. Dès que je me rapproche de ses seins, ...
«123»