1. Dans la chaleur de l'été Catala


    datte: 06/02/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: porky_sp, Source: xHamster

    Un été, ma fiancé et moi-même étions en vacances dans ma maison de campagne près de perpignan. La famille et les amis absents, Il n'y avait que nous, et nous nous ennuyons comme seuls les actifs en vacances savent le faire, d'autant que nous n'avions rien de prévu comme activités. Dans ma tête, un plan se met en place pour profiter de cet ennui et le transformer en plan coquin qu'elle saura apprécier ! Je lui annonce dans la journée qu'un cousin me doit une fleur, et qu'il me prête les clés d'un de ses appartements inoccupé pour la soirée. (Au bord de la mer, la plupart des maisons ont des gites en location pour l'été, et c'est le cas pour ma propre résidence). Je lui propose de se préparer pour le soir pour une soirée coquine. sur ma proposition, au sortir d'un bon bain, elle se maquille, met une jolie robe un peu courte que j'aime bien, des bas, une jolie paire de talons, mais ... pas de sous-vêtements ! je lui bande les yeux, la seule règle qu'elle se doit de respecter :Interdiction de le retirer, sous aucun prétexte. nous prenons la voiture, et je conduis jusqu'à la ville la plus proche, ou en plein été les terrasses de café sont saturées de musique par les groupes locaux. Même si de l'extérieur, les gens ne peuvent le voir, le fait de sentir ma main sur sa cuisse qui remonte jusqu'à caresser son sexe déjà moite, alors que nous traversons une ville pleine de touristes sur les trottoirs, la fait rougir.- Noooon ... Gémit-elle faiblement, mais son demi-sourire un peu gêné, ...
    son halètement qui se mue en un gémissement familier à mes oreilles et les flots qui inondent sa vallée des merveilles me prouvent indubitablement qu'elle adore ça.- Personne ne nous voit, rassure-toi. Elle se détend alors et écarte un peu plus les jambes. Je lui demande un peu plus loin, alors que nous passons dans les rues désertes de la vieille ville, ou je fais des tours et des détours, de dégager un de ses magnifiques seins de son décolleté et de se pincer légèrement le téton.- Mais si quelqu'un me voit ? - Il n'y a personne. - Oui, mais ... - fais moi confiance. Elle finit par s’exécuter et exhibe l'un de ces magnifiques bonnets F (naturels !) et commence a faire durcir son téton en le pinçant.- Suce-le ... Lui dis-je dans un souffle. Elle porte sa pointe rose a sa bouche et se met à se téter en gémissant. Son autre main se porte à ma braguette. Elle caresse la bosse qu'elle sent l'espace de deux secondes, puis plonge avidement la main sous l'élastique de mon short pour pétrir mon sexe. Si je ralentis, je cale (à moins de finir dans un poteau !) aussi je lui propose que nous conservions de l'énergie pour quand nous serons arrivés. Elle réussit à reprendre contrôle d'elle-même, mais le rouge lui reste aux joues, une main continue de reposer en coupe sur l'un de ces monts des merveilles, et je remarque que ses cuisses continuent de se frotter et presser l'une contre l'autre. C'est la première fois que le terme &#034Chaude comme la braise&#034 me vient en hurlant dans ma ...
«1234»