1. La « Lancenoir » (3)


    datte: 06/02/2018, Catégories: Trash, Auteur: Victor_lepieux, Source: Xstory

    Résumé : Léa et Amadou viennent de faire un peu de bunga-bunga dans le très sombre local à vélo du lycée. Tout cela serait bien fun et innocent, mais Léa n'a aucune envie que son aventure s'ébruite, ne voulant pas trop que l'on sache qu'elle ait ouvert les cuisses. D'autant que donner ses faveurs à un musculeux noir un peu négligé de sa personne, et à l'anatomie qui ferait passer les clichés sur les noirs pour de doux euphémismes pourrait peut-être être mal vu. 3) Une parole tenue ? Dans le noir, et avec un peu de mal, Léa finit par se rhabiller. Les jambes encore flageolantes, elle quitta le local à vélo pour retrouver la lumière éclatante du soleil. Amadou était déjà dehors et fumait une clope en l'attendant. Lorsque Léa le regarda, elle eut un frisson. Elle le voyait en entier, alors qu'elle n'avait fait que le toucher dans l'obscurité. Enfin, c'était surtout elle qui s'était fait toucher. Et pas que elle s'était fait palper, troncher, dévisser, embrocher, transpercer Pendant un moment son corps n'avait plus été qu'un trou... Et voyant Amadou tout habillé, son regard descendit vers son entrejambe, là où résidait le monstre qui l'avait transformé en loque. Rien ne laissait présager la gigantesque abomination qui s'y trouvait. Elle resta ainsi, hypnotisée, se demandant si elle n'avait pas rêvé. Il lui semblait impossible d'avoir été réduite à l'état de poupée désarticulé alors que l'arme du crime pouvait se dissimuler dans un jogging. Alors que Léa relevait le regard, elle ...
    vit qu'Amadou allait lui poser la main sur l'épaule : — Alors, beauté, on rêve ? On veut un supplément ? Elle l'écarta. Sans mot dire. Elle avait peur de répondre : « oui ! S'il te plaît... » Elle aurait été incapable de supporter le choc, et pourtant elle regrettait l'état de grâce dans lequel Amadou l'avait mise. Elle était maintenant incapable de voir Amadou de la même façon qu'avant, sachant de quoi il était capable. Un peu comme si elle avait découvert qu'il s'agissait d'un super-héros à l'identité cachée. Et son pouvoir était son tentacule caché, élastique comme un bras de M. Fantastique, dur comme le corps de la Chose, et la faisant chauffer comme si elle avait été touchée par la Torche. Mais pour l'instant, et aussi merveilleux que fussent les pouvoirs d'Amadou, il restait socialement un malpropre, une sous-caste par rapport à elle, et elle n'avait aucune envie qu'on les voie à nouveau ensemble. Sur ce point, elle n'avait pas changé d'avis. Léa décida d'aller à la cantine. Cette séance de baise l'avait affamée, et puis c'était au réfectoire qu'il y avait les W.C. les plus spacieux, ce qui lui permettrait de s'y faire un semblant de toilette intime. Elle prit du temps à arriver. Son ventre lui semblait être ouvert en deux, et elle se faisait violence pour ne pas trop écarter les jambes en marchant. Mais elle devait se rendre à l'évidence. Elle s'était fait élargir la chatte. D'une foufoune bien étroite, elle avait l'impression d'avoir un trou béant à la place. Comme si ...
«1234...9»