1. Le liftier


    datte: 07/02/2018, Catégories: Anal, Mature, Sexe interracial, Auteur: Shakinspire,

    Annabelle son premier black ! Annabelle a 55 ans, elle est très belle, légèrement enrobée, elle a maintenant une teinte châtain clair avec des mèches blondes, elle est vraiment très bandante, je m’en rends compte lorsque je sors avec elle, beaucoup d’hommes se retournent sur sa silhouette et j’en ai même vu un qui se tenait quelques pas derrière elle et prenait un film de ses fesses qui roulaient sous la jupe. Depuis longtemps, elle veut faire l’expérience avec un black, de préférence jeune et bien monté ; c’est un fantasme qui la poursuit et justement lors de ce déplacement sur Paris, nous avons repéré à l’hôtel ce jeune liftier dont le regard est régulièrement vissé sur son décolleté. - Ça te dirait de faire une première expérience avec lui ? Elle hésite, c’est une chose de fantasmer et une autre de passer à l’acte. - Je veux bien mais tu restes à côté de moi ! - Pas de problème, je prendrai un film et des photos - Dans ce cas je mettrai un masque, je ne veux pas que l’on voit ma figure. - Comme tu veux, allons acheter des masques. Nous sommes allés acheter les masques et en revenant nous avons pris à part le jeune homme, il s’appelle Paul, il a 23 ans et suit des études de médecine, le soir il fait liftier dans cet hôtel pour gagner un peu d’argent. Depuis le temps qu’il lorgne mon épouse, il est enchanté à l’idée de se la farcir ; justement le lendemain soir il n’est pas de service, nous prenons rendez-vous. Annabelle est fébrile, elle a fait soigneusement le « maillot ...
    » après avoir débroussaillé son petit buisson aux ciseaux, il reste juste un petit triangle soigneusement taillé, comme je lui dis, un vrai gazon anglais en forme de flèche pour bien indiquer le chemin… Elle a changé plusieurs fois de tenue pour finir par opter pour une jupe serrée noire et pour le haut, un caraco noir et un gilet violet, des bas autofixants et des dessous noirs. On frappe à la porte, c’est Paul, habillé en décontracté, jean bleu et maillot blanc, il s’approche d’Annabelle, la regarde de façon admirative, l’embrasse, elle tourne la tête pour ne pas lui donner ses lèvres, je la sens encore hésitante, je me demande si elle ne va pas se dégonfler ; finalement elle le prend par la main et l’entraîne dans la chambre où j’ai disposé le matériel d’enregistrement. Elle lui tend un masque jaune et met le sien. Elle monte sur le lit toute habillée et s’allonge sur le dos. - Tu ne déshabilles pas ? - Non, pas maintenant ! Il écarte le gilet, lui caresse les jambes, se penche pour l’embrasser, cette fois elle ne se tourne pas et lui offre sa bouche ; c’est un long baiser qui lui fait de l’effet puisque d’elle-même elle retrousse sa jupe jusqu’à la taille pendant que Paul, d’un seul mouvement retire pantalon et slip qu’il balance sur le sol. Elle prend dans sa main le sexe déjà bien dur, j’estime qu’il doit faire environ 30 centimètres ; Il la caresse par-dessus la culotte en appuyant fortement, puis délicatement, il écarte légèrement le tissu je vois le sexe rasé de ma ...
«123»