1. Madame roberts vieille cochonne


    datte: 07/02/2018, Catégories: Mature, Auteur: alexaimeFmure,

    Moi je l'ai toujours appelée madame Roberts c'est la secrétaire de mon père depuis très longtemps. l'été de mes vingt ans, elle me fit un gros cadeau..; a moins que ce ne soit l'inverse. Elle m'avait attiré chez elle soi disant pour l'aider a déménager des meubles et me fit un numéro que je n'étais pas prêt d'oublier. elle me fit un peu picoler tout en me faisant des petites allusions sans équivoques sur ma jeunesse, sa vie seule de femme divorcée approchant la quarantaine... elle portait une de ses tenues strictes du bureau, mais moins boutonnée et je m'aperçu très vite qu'elle n'avait rien dessous hormis ses bas noirs. C'est elle qui commença a flirter... j'étais un peu intimidé bien que follement excité par cette femme qui devenait de plus en p)lus chaude au fil du temps... elle avait son chemisier ouvert... ses seins pointaient fièrement et bien sur moi j'étais hypnotisé par ses magnifiques têtons... c'est elle qui prit ma main pour la poser sur sa poitrine... me regardant presque tendrement... puis de plus en plus vicieusement Je reprenais à peine mes esprits, qu'elle m'avait poussé sur le divan après m'avoir brièvement déshabillé... tout avait été si vite... elle avait eu une sorte de déclic... et s'était mise à me parler presque vulgairement - &#034 j'ai envie de ta queue mon petit salaud &#034 avait elle dit en me déboutonnant le pantalon. ensuite tout s'était enchainé . J&#034étais désormais allongé sur le canapé de cette chère madame roberts, la bite à l'air ma ...
    chemise ouverte sur mon torse nu... je bandais comme un dingue en la regardant ôter sa jupe et son chemisier. C'était une brune frisée pas très grande avec des seins en poire et des gros tetons biens rouges. Je ne sais plus ce qui m'excitait autant, si c'était d'être en train de baiser avec la secrétaire de mon père ou de la voir ne portant plus que ses bas noirs et ses talons, une belle petite toison bien taillée se diriger vers moi avec un regard lubrique. - &#034 branles toi un peu mon petit chéri..&#034 - &#034 oui madame &#034 répondis je sans réfléchir; empoignant vigoureusement ma queue - &#034 c'est moi qui vais te baiser mon salaud...&#034 elle était au dessus de moi... commença a me lécher le torse... je me branlais encore et senti sa toison soudain frotter le bout de mon gland... je gémis. elle me roula une grosse pelle bien baveuse puis se redressa un peu.elle avait saisi ma queue et tout en se dirigeant avec les doigts, s'empala délicatement sur mon membre déjà très dur. Je ne méprisais plus rien je sentais ma queue s&#034enfoncer dans son sexe trempé, étroit. elle se laissa glisser très doucement ... et donna un petit coup de rein pour m'enfoncer a fond en elle... je sentis sa toison contre mon ventre. elle resta immobile quelques instants puis posa une main de chaque coté de moi pour prendre appui et commença a remuer sensuellement sur mon sexe en me chuchotant des cochonneries. - &#034 tu vas voir comment baise une vieille mon chou...&#034 elle se déhanchait ...
«12»