1. Anne-Sophie


    datte: 07/02/2018, Catégories: fh, hplusag, fplusag, jeunes, campagne, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme, BDSM / Fétichisme, fmast, intermast, Auteur: Journaliste,

    Au téléphone, une voix fraîche, un rire cristallin :— Ah, vous pensez qu’une vieille femme comme moi peut avoir des choses intéressantes à vous dire ! Eh bien, venez quand vous voulez. Demain, par exemple, vers 16 heures.Après sa sieste, sans doute. Un petit jardin bien entretenu, un pavillon coquet à Neuilly, une femme relativement âgée, en effet, mais bien conservée. Des yeux bleus, un sourire bienveillant.— Vous désirez donc faire un article sur l’espionnage pendant la guerre froide. Vous ne serez pas le premier, ni le dernier, jeune homme.— Certes, Madame, mais votre témoignage— Soit. Je vais vous entretenir de mon peu d’expérience en la matière.Voici ce qu’elle m’a dit, tel que je l’ai enregistré. *** Nous sommes en 1963. L’affaire d’Algérie est finie, mais la guerre froide continue. On a dû vous parler des fusées soviétiques à Cuba. L’armée française développe sa force de dissuasion et intensifie ses activités d’espionnage et de contre-espionnage. J’ai vingt-deux ans, une licence d’histoire qui ne me sert pas à grand-chose, car je n’ai nulle envie d’enseigner. Je suis fiancée à un jeune capitaine qui s’intéresse aux pays de l’Est. Nous devons nous marier prochainement à Saint-Honoré d’Eylau. Il faut que je vous dise qu’en ce temps-là, dans notre milieu, une fille se présentait vierge à son mariage. Je le suis donc, ou à peu près Vous sursautez, vous ne connaissez pas les bagatelles de la porte de la Sublime Porte, disait Charles-André, mon fiancé ? Bref, j’ai encore ...
    mon hymen, car je ne dois pas courir le déshonneur d’être enceinte avant le mariage, mais les doigts et même le membre de mon fiancé ont déjà lutiné ma chatte sans toutefois y pénétrer vraiment. Quant à mes lèvres d’en haut, elles ont, de temps à autre, donné quelques menues satisfactions à la verge de Charles-André. Je ne vous choque pas, j’espère. J’ai passé l’âge d’être bégueule, voyez-vous. Nos services secrets embauchent alors des contractuels. Pourquoi ne pas tenter de faire le même métier que mon fiancé ? Je me présente. Bavardages, enquêtes diverses sur mon compte, la routine, quoi. Un beau jour on me charge enfin d’une mission. Un professeur en retraite qui a enseigné au lycée français de Berlin a probablement conservé des liens avec l’Allemagne de l’Est. Il possède un gîte rural qu’il propose en location. Il y reçoit parfois des militants communistes, on le sait, mais aussi des locataires ordinaires. Je loue ce gîte pour une semaine et je m’y présente un samedi matin. Nous sommes en juillet. Le vieux monsieur m’accueille fort gentiment, me fait visiter son gîte et m’en laisse les clés. On m’a appris à me méfier de tout. Du regard j’inspecte donc les lieux et ne tarde pas à m’apercevoir que si une caméra est camouflée quelque part ce ne peut être que derrière un masque chinois qui décore le mur situé juste en face d’un canapé-lit. J’en prends bonne note. Il y a peut-être aussi un ou plusieurs micros, mais ils sont plus difficiles à déceler faute de disposer du matériel ...
«1234»