1. Un policier entreprenant (1)


    datte: 08/02/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Normalgirl2,

    C'était un lundi après-midi. Etudiante en deuxième année de fac, j'avais fini les cours plus tôt et j'étais tranquillement sur mon canapé en train de regarder la télé quand quelqu'un frappa à la porte. Étonnée car je n'attendais personne, je me dirigeais vers le miroir histoire de rajuster mon tee-shirt et mon short, et je jetais un coup d’œil à ma tête. Mon maquillage léger était toujours présentable, mais mes longs cheveux blonds étaient un peu décoiffés, j'espérais que ce n'était pas quelqu'un d'important. En plus, je n'avais pas le temps de mettre un pantalon et j'étais gênée d'ouvrir la porte à peu importe la personne qui attendait derrière dans une tenue si courte. « Tant pis, de toute façon ça doit être une erreur » me dis-je en ouvrant la porte. - Police Mademoiselle. Je reconnu l'homme immédiatement : c'était un garçon que j'avais connu au lycée, il y a 4 ans, plutôt canon et qui avait l'embarras du choix parmi ses prétendantes. Son prénom était James si je me souvenais bien, c'était un beau brun, assez grand et musclé. Il avait un an de plus que moi et j'avoue que je n'étais pas insensible à son charme (ce qu'il ignorait), d'ailleurs il savait très bien en jouer avec toutes les autres filles du lycée à peu près à son goût. Je le trouvais mignon, mais je n'avais jamais rien envisagé avec lui, et nous nous étions toujours considérés comme des connaissances. Même s'il me draguait plus ou moins, il ne s'était jamais rien passé entre nous. Je n'avais pas eu de ...
    nouvelles de lui depuis la terminale. Pourtant il était devant ma porte, en uniforme, plus musclé et plus viril que quand je l'avais connu, et passée la fraction de seconde pendant laquelle je le reconnu, je m'inquiétais quand même de la présence de la police chez moi. - Qu'est-ce qui se passe Monsieur ? Demandai-je, ne sachant pas trop comment réagir à son intrusion ni s'il se souvenait de moi. - Vous êtes bien Serena Durand ? - Heu oui, pourquoi ? - Laissez moi entrer, me lança-t-il froidement, vous avez été dénoncée pour trafic de drogue. - Pardon ? Demandai-je, choquée, je n'ai jamais touché à la drogue, alors trafiqué, c'est n'importe quoi ! - Vous ne verrez pas d'inconvénients à ce que j'inspecte votre appartement alors, me dit-il avec un sourire en coin. - Vous avez le droit de faire ça ? - Croyez moi, vous préférez coopérer avec moi plutôt que de vous mettre en travers de mon chemin. Et il me poussa sur le côté. J'étais quasiment sûre que c'était illégal, mais de toute façon je n'avais rien à me reprocher, donc je le laissais passer. Il entra dans le salon et je me figeais. Là, sur le bureau dans le coin de la pièce, une mini barrette de résine trônait, qu'une amie passée hier avait oublié de récupérer. « Merde » me dis-je, je priais pour qu'il ne voit rien. Il faisait le tour de la pièce, regardait sur la table parmi le magazine, sur le meuble de la télé, il allait la voir... Je me faufilais jusqu'au bureau en faisant mine de fouiller dans mes cours, et jetais un coup d’œil ...
«1234...»