1. Mamie Louise (2)


    datte: 08/02/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Fulvia41,

    fit qu’accroitre le désir de l’adolescent. Tant et si bien que, son petit déjeuner terminé, Jérémy se trouva victime d’une formidable érection, qui déforma outrageusement le devant de son pantalon de pyjama. Terriblement gêné vis-à-vis de sa grand-mère, l’adolescent n’osait se lever de sa chaise. — Tu as eu assez mon chéri ? Veux-tu que je te fasse une autre tartine, demanda Louise, aux petits soins ? — Heu, non, merci mamie Je n’ai plus faim. — C’est bien vrai ?... Alors, va faire ta toilette pendant que je range la cuisine De plus en plus perturbé à l’idée que sa grand-mère allait découvrir son embarras sexuel, Jérémy prit alors la décision de se lever précipitamment de sa chaise et de quitter promptement la pièce. Malgré la promptitude avec laquelle Jérémy s’était levé de sa chaise, Louise avait eu le temps d’apercevoir furtivement l’inconvenante bosse qui déformait le devant du pantalon de l’adolescent. Si cette découverte la déconcerta, elle la força néanmoins à s’interroger sur la raison de cette excitation sexuelle chez son petit-fils. L’intuition qu’elle en était la responsable lui vint naturellement à l’esprit ; aussi ahurissant que cela pouvait paraître, Jérémy ressentait du désir pour elle : sa grand-mère ! Or déjà le dimanche précédent, se souvint Louise, elle avait cru percevoir ce même désir dans le regard de Jérémy, et si cela l’avait déjà étrangement troublé, elle avait mis ça sur la tenue sexy qu’elle avait adoptée ce jour-là. Mais ce matin, la blouse qui ...
    l’habillait n’avait rien d’aguichant ; même si dessous elle était nue. Cependant la vision de cette excroissance déformant le devant du pyjama de l’adolescent, lui confirmait sa première impression : Jérémy n’était plus ce gamin qui venait poser sa tête sur ses cuisses et qu’elle aimait cajoler. Il avait atteint son stade d’adolescent, et avec lui ses premières pulsions lubriques. Qu’elle soit le déclencheur des convoitises sexuelles de l’adolescent qu’était son petit-fils laissa Louise songeuse. Le fait qu’elle puisse à son âge procurer ce genre d’émoi charnel chez un garçon de seize ans la déconcertait, mais elle en ressentait en même temps un étrange trouble sexuel. Le désir qui lui taraudait le bas-ventre depuis le matin et qui la faisait ruisseler s’en trouva accru. Dès la porte de la salle d’eau refermée et verrouillée, Jérémy s’empressa de baisser son pantalon de pyjama, libérant son jeune membre viril fièrement érigé. Décidé à calmer cet impétueux désir qui le faisait bander, il referma sa main autour de son sexe raidi. Dans un mouvement mis au point lors de ses nombreuses masturbations matinales, il s’appliqua à parfaitement masser la collerette du gland à l’aide de la peau mobile du prépuce. Debout, les jambes largement écartées pour s’assurer un bon équilibre, il ferma les yeux sur ses fantasmes sexuels. Sous ses paupières closes, les images des affolantes rondeurs de sa grand-mère défilèrent en boucles suivant leurs attraits. C’était surtout l’imposante poitrine qui ...
«1...345...22»