1. Games Of Chaos (3)


    datte: 08/02/2018, Catégories: Divers, Auteur: Ralixar, Source: Xstory

    CHAPITRE III MONDE PERSISTANT Je passe le reste du voyage à discuter avec Lilith, accroupies toutes les deux dans nos cages, l'une en face de l'autre, ce qui m'enseigne de nombreux points très intéressants. Ce jeu est bien plus complexe que ce que j'avais pu imaginer. Premièrement, ce système de zones. Le monde est composé de plusieurs régions, la plupart régies par une grande ville comme capitale et composées de plusieurs petits villages et terres sauvages. Il y en a trois catégories, correspondant à trois niveaux de difficultés : les simples, comme celle où nous nous trouvons, qui ont généralement un thème classique de forêts et de prairies, et dans lesquelles les nouveaux joueurs débarquent ; les intermédiaires, comme celle à thème oriental dont elle m'avait parlé, dans lesquelles les joueurs vont pour améliorer leurs compétences et récupérer de meilleurs objets ou équipements ; et enfin les cauchemardesques, dans lesquelles les PNJ préfèrent tuer que capturer, et où les dangers sont omniprésents. Ces dernières sont souvent démunies de capitales, et les joueurs qui y vont le font seulement en quête de hauts faits, car la plupart d'entre eux se trouvent dans ces zones. Elle m'a également beaucoup parlé des hauts faits. Moi qui prenais ça comme un objectif secondaire, c'est en fait le but premier de la plupart des joueurs. Alléchés par la promesse d'un pouvoir absolu au douzième débloqué, ils parcourent le monde à la recherche d'exploits à accomplir. Le problème étant que ...
    ces joueurs n'hésitent pas à tuer d'autres joueurs, que ce soit pour éliminer des concurrents, voler leurs inventaires ou juste dans le doute qu'il y aurait un haut fait consistant à avoir tué un certain nombre de joueurs. Car la principale difficulté de la recherche de hauts faits est le simple fait ne pas savoir comment les obtenir. Certains sont de nature érotique, comme dépuceler un PNJ très important, alors que d'autres étaient purement belliqueux, comme tuer un monstre gigantesque. Elle m'a expliqué que tant qu'on reste dans les zones simples ou intermédiaires, on ne risque pas grand-chose des monstres ou des PNJ, la plupart préférant capturer ou violer plutôt que tuer. Dans ces zones, le principal danger vient des autres joueurs, qui n'hésitent pas à capturer des joueurs, les torturer pour qu'ils révèlent les hauts faits qu'ils ont débloqués pour découvrir comment les obtenir, puis les achever pour récupérer tout ce qu'ils ont. Heureusement, ces joueurs sont surtout présents dans les zones cauchemardesques, mais il y en a suffisamment dans les zones simples pour que la première des règles de survie soit de toujours porter des vêtements semblables à la population de la ville locale pour se fondre dans la masse et ne pas passer pour un joueur. Le principal handicap dans ce but était la marque des joueurs. Lorsque le premier haut fait est accompli, un tatouage en forme de cercle coloré se dessine autour du nombril. Plus un joueur accompli de hauts faits, et se rapproche de ...
«1234...»