1. Étudiant chez l'habitant (8)


    datte: 08/02/2018, Catégories: Partouze, Auteur: sckad96,

    Chapitre 8: « Apéro-surprise » Jean-Paul arriva sur les coups de 18H00. Il nous trouva à profiter des derniers rayons du soleil sur les chaises longues de la terrasse. - Tiens, comment ça va ma Lolo ? Toujours aussi coquette à ce que je vois ! Dit-il lorsqu'elle se releva pour lui faire la bise. - Comme tu vois, ils sont toujours bien à leur place, mon Paulo ! Ils faisaient bien évidement référence aux deux anneaux qui ornaient sa vulve. Quand elle s'approcha de lui pour le biser, il tendit la main à son entrecuisse et son geste suggéra qu'il avait rapidement tâté la fente de son invité. - Et toujours aussi chaude dis-moi ! Dit-il en sentant son doigt. - Oh, mais quel cochon celui-là ! Rit Laurence en lui giflant amicalement la verge. Et d'ailleurs, comment ça se fait qu'elle n'est toujours pas montée celle-là ! Tu deviens vieux mon pauvre ! Y'a pas si longtemps il suffisait juste que tu renifles ma culotte pour te retrouver au garde-à-vous ! Haha, pas vrai Dani ? - Haha, et même qu'on avait toutes les peines du monde à la faire retomber, hahaha ! Deux femmes ne lui faisaient pas peur ! Mais là, oui, ça doit être ça, il est trop vieux ! Voir les deux amies taquiner ainsi Jean-Paul me fit sourire. Il existait une belle complicité entre ces trois-là. Mathilde et moi étions heureux de la partager avec eux. - Bon, bon, c'est bon, vous avez fini ? C'est parce qu'il fait soif quand même ! Qu'est-ce que je vous sers ? - C'est-à-dire que ta femme nous avait promis une surprise, alors ...
    on attend - Une surprise ? Dit-il étonné en regardant sa femme. Lorsqu'il croisa son regard il sembla soudainement comprendre : Ah oui, ce genre de surprise ! Un spécial apéro ? C'est ça chérie ? Bougez-pas je vais chercher une bouteille ! Danielle était partie dans la cuisine quand il revint les bras chargé d'une bouteille mousseux et de coupes à champagne. Il nous servit les verres et appela sa compagne. - J'ai pas fini ! lui répondit-elle. Demande à Lolo de commencer pour moi ! Jean-Paul s'approcha d'elle et lui demanda d'un ton comique : - Ma très chère amie, s'il vous plaît ! Auriez-vous l'aimable obligeance de donner un peu de vigueur à ce membre que vous avez si méchamment moqué dernièrement ! C'est que voyez-vous, sa raideur est comment vous dire hum nécessaire à la poursuite des opérations - Alors là, c'est demandé si gentiment ! Déclara Laurence juste avant d'introduire le sexe mou dans sa bouche. Mathilde regardait la verge de son père enfler dans la gorge accueillante. La connaissant, je me pris à penser qu'elle devait être un peu vexée de ne pas avoir été choisie pour cette tâche. Mais en même temps, elle était attentive à la technique de la créole. Celle-ci aspirait consciencieusement le nœud sur toute sa longueur en creusant les joues et en imprimant des allers-retours vigoureux de la tête. Elle n'utilisait pas ses mains, celles-ci étaient occupées à pincer ses tétons aux larges aréoles tandis qu'elle ouvrait et refermait les cuisses en cadence. Elle lâcha ses ...
«1234»