1. VU SUR LE NET: L'asservissement De Laure EP8


    datte: 08/02/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, BDSM / Fétichisme, Lesbienne, Auteur: bdsm5962,

    L'asservissement De Laure Episode 8: Grandeurs Et Déchéances Par Master Freeze Au bout de quelques semaines de pareils traitements, Laure faisait peine à voir. Elle avait perdu l'assurance hautaine qui faisait sa réputation. Constamment sur la défensive, elle bafouillait chaque fois qu'on lui adressait la parole, et paraissait terriblement mal à l'aise avec ceux qu'elle prenait de haut dans le passé. Après ce qui c'était passer dans les vestiaires du gymnase, Laure devint rapidement la brebis galeuse de sa classe, et même du lycée entier. Les adolescents sont prompts à mépriser ce qu'ils portaient aux nues auparavant, et sa passivité face aux brimades et l'attitude servile que lui imposait Orane achevèrent de détruire sa glorieuse réputation. Il était devenu si facile pour sa Maîtresse de la ridiculisée en public, que presque tous les autres élèves s'y mirent également. A l'inverse, la jeune Asiatique rayonnait littéralement, et était de toutes les fêtes. En un mois, elle était devenue le nouveau centre d'attention du Lycée. Mais Laure acceptait cette nouvelle situation. Elle jouissait même terriblement de son esclavage clandestin. Tout concourait à l'exciter : les ordres humiliants, l'index qu'Orane, exprès, agitait devant elle sous le regard des autres élèves, au risque de la trahir. Et bien sur les séances en dehors du Lycée. Ce qu'Orane appelait son &#034 dressage &#034… Ainsi, un week-end, les parents de Laure s'absentèrent, et Orane lui fit part de son attention de ...
    passer la nuit chez elle. Laure tressaillit à l'idée de servir Mademoiselle sous son propre toit, mais elle ne put que céder une fois plus à ses exigences. Les parents de Laure partirent le samedi matin chez ses grands-parents, en Moselle, et une heure plus tard, Orane sonna au portail. Laure se précipita dehors ouvrir le portail afin de ne pas faire attendre son impatiente Maîtresse. Celle-ci lui avait imposé depuis peu quelques nouveaux accessoires à la tenue de soubrette qu'elle devait porter pour la servir. Elle portait une paire de bottines basses en cuir, dont les talons mesuraient au moins 10 cm de haut, qui l'obligeait à trottiner maladroitement sur l'allée de gravier. Elle avait également des bas à larges résilles noires retenus par un porte-jarretelles rose. Et bien entendu, elle avait toujours son minuscule tablier et sa coiffe de bonniche. En dehors de ça, elle était intégralement nue. Heureusement, la cour était entourée par une haie de troènes, et le haut portail la protégeait des regards. Laure ouvrit la porte en faisant une large révérence : - Votre esclave est honorée de pouvoir vous servir, Mademoiselle Orane l'avait dressé à ses signes de respect envers elle, et la dernière fois que Laure l'avait oublié, elle avait dû passer une heure au coin, agenouillée sur une règle et portant une lourde encyclopédie sur sa tête. Mademoiselle passa devant elle, sans un mot, se réjouissant de la voir trembler de froid par cette fraîche matinée de novembre. Laure la guida ...
«1234»