1. LES CHALEURS DE SOPHIE


    datte: 08/02/2018, Catégories: Anal, Hardcore, Tabou, Auteur: delete60, Source: xHamster

    LU SUR LE NET Mon nom est Sophie et je suis une jeune femme, de taille très forte. À ma naissance, j'étais déjà grosse. J'ai dû affronter la dure réalité de la vie assez tôt. J'ai toujours été ridiculisée par mes petits amis de classe &#034Sophie la bouboule&#034 qu'on m'appelait. Puis, à l'adolescence, Sophie la bouboule s'est faite plus petite, pas en taille mais en présence. Je ne sortais pas beaucoup, j'étais tellement meurtrie par tous ces regards méprisants. Je ne sortais que pour aller chez des copines. Puis, l'école terminée, me voilà sur le chemin du travail. Devenant autonome, j'avais ma voiture et mon appartement. J'étais libre de sortir ou pas! Tout ce que je voulais, c'était qu'on me remarque le moins possible. Je m'habillais avec des vêtements sombres, de grands pulls, bref... rien qui me mette en valeur. Rien pour me faire remarquer quoi! Donc, me voilà seule dans mon univers. Pourtant quand je me regarde dans le miroir, je vois un beau visage avec une peau soyeuse, mais quand je baisse les yeux, je vois tout ce tas de graisse qui me répugne! De gros seins qui me ballottent sur le ventre, des replis de peau partout. Comment être bien avec quelqu'un si je ne suis pas bien avec moi-même... J'ai des besoins comme tout le monde, j'ai une libido moi aussi et mon corps n'est pas asexué. Je me contente en me masturbant et en m'imaginant avec mon beau voisin! Comme il est beau et élégant. Quand on se croise, il me dit bonjour et je lui souris d'un air très gênée en ...
    baissant la tête. Mon visage devient tout rouge comme une petite fille. Alors, plus je me masturbais, plus mes frustrations devenaient grandes et j'ai commencé à collectionner les gadgets sexuels. Ça me donnait beaucoup de jouissance, mais il me manquait toujours cette tendresse. Un homme qui m'aimerait pour ce que je suis et non ce que je laisse paraître. Mais pour le trouver, encore faut-il que je sorte de chez moi, pas question! Les gens ont assez ri de moi, je ne veux plus revivre ces situations. En restant ici, personne ne peut m'injurier! Le temps passe et je me contente toujours avec mes &#034bébelles&#034 synthétiques et froides. Un jour, je suis allée prendre une tisane chez une collègue de travail. Sa copine est venue nous rejoindre, elle est très sympa. Elle est aussi grosse que moi, alors, je ne me sentais pas jugée! On a bien rigolé, j'ai passé une excellente soirée. On a prit nos numéros de téléphone pour se voir à l'occasion. Le weed-end suivant, je décide de l'appeler. Nous décidons que nous soupons ensemble chez elle. On prépare la bouffe ensemble et on jase librement de sujets qui nous touchent particulièrement. Puis, on s'assoie à la table pour débuter le repas. Voilà qu'un gros chien fait son apparition dans la salle à manger. Il est énorme, je ne sais pas quelle race il est, mais je trouve que c'est un gros chien. Il s'en va directement en dessous de la table. -il se couche sous la table? -hum.... non, pas vraiment! -ha! Tu lui donnes de la nourriture! -non ...
«1234»